Lutte contre le terrorisme: Dakar demande l’instauration d’une dîme internationale

Lutte contre le terrorisme: Dakar demande l’instauration d’une dîme internationale
Image d’archive - La ville de Dakar |© DR

Image d’archives – La ville de Dakar |© DR

Les rideaux ont baissé sur la première conférence internationale sur «Islam et Paix» organisée à Dakar. Au terme de deux jours de débats, les participants ont adopté une déclaration finale visant à contribuer à l’avènement d’une paix mondiale durable.

Aucune personne ne doit être laissée de côté pour vaincre le terrorisme. En substance, c’est ce que semble dire la déclaration finale de la conférence internationale sur «Islam et Paix» clôturée hier à Dakar. Puisque l’Islam se trouve interpellé au premier plan du terrorisme, les participants ayant pris part à l’événement ont appelé à la mise en place d’un «Fonds dit de paix et de stabilité» alimenté entre autres par, la Zakat.

Celle-ci, estime Dakar, sera collectée à l’échelle internationale et redistribuée au niveau mondial, selon les principes de bonne gouvernance. Et tous les chefs d’Etat et de Gouvernement des pays africains abritant de fortes communautés musulmanes, et au-delà, les chefs d’Etat et de Gouvernement de tous les pays du monde, les organisations internationales pour la paix, les philanthropes et les bonnes volontés, doivent contribuer activement à sa mise en place et à son fonctionnement.

Les participants sont convaincus que l’Islam incarne et appelle à la paix. Pour cela, ils tiennent, à travers la déclaration, à porter davantage le combat pour la paix et le développement. Les jeunes doivent aussi être à l’avant-garde de ce combat pour la paix, selon le document final qui invite les femmes et les jeunes à «s’engager davantage, par la formation, l’information,  la sensibilisation, la prise de conscience et le plaidoyer, dans le combat contre la violence, l’intolérance, l’injustice et la discrimination». Les Etats et les organisations internationales sont appelés à poursuivre les efforts en vue de promouvoir le développement humain durable et d’œuvrer pour l’entre-aide.

La déclaration indique qu’il est nécessaire de prévenir les conflits et, en conséquence, la mise en place d’un agenda pour la Paix mondiale durable (Pmd) est préconisée. Cet agenda sera assorti de celui Post-2015 en faveur des Objectifs pour le développement durable (Odd).

Enfin le document final lance un appel très fort visant  à mettre fin aux conflits armés en Palestine, en Syrie, en Irak, au Yémen, en Libye, au Nigéria, au Niger, au Cameroun, au Tchad, au Mali, au Soudan, en Somalie… Plus de 500 participants, selon les organisateurs, ont pris part à la conférence parrainée par le Président Macky Sall et Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
dakarterrorisme

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Procès Karim Wade: La CREI se déclare compétente pour juger le fils de l’ex-président Abdoulaye Wade

[GARD align= »center »] La Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) a rejeté, lundi dès la reprise du procès de l’ancien

CPI: décision attendue sur une éventuelle libération de Laurent Gbagbo

[GARD align= »center »] La Cour pénale internationale (CPI) doit rendre mercredi sa décision sur la demande de l’ancien président ivoirien Laurent

Retour à Cotonou du président Talon après bilan médical

[GARD align= »center »] Le chef de l’Etat béninois Patrice Talon a regagné Cotonou mardi soir, après avoir effectué un « bilan post

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*