Lutte contre le terrorisme : Le Niger supprime 1,7 millions de numéros fantômes

Lutte contre le terrorisme : Le Niger supprime 1,7 millions de numéros fantômes
[wp_ad_camp_3]

telephone_cellulaire_1C’est le chaos chez les abonnés à la téléphonie mobile, au Niger. En effet, il s’agit de ceux  qui ne se sont pas identifié lors de la campagne d’identification, lancée en mars par les opérateurs de téléphonie dans le pays, en partenariat avec l’Etat par le biais de l’Autorité de régulation des télécommunications et de la Poste (ARTP).

L’objectif de cette campagne était de collecter les noms de tous les abonnés dans le pays afin de les associer à leur mobile. Le pays qui comptait environ 5,5 millions d’abonnements téléphoniques, se retrouve aujourd’hui presque 3, 7 millions d’abonnés. 

Et pour cause, l’autorité de régulation des télécommunications et de la poste vient de supprimer environs 1 728 225 numéros pour faute d’identification.

C’est au cours d’une conférence de presse dans la capitale nigérienne (Niamey), que le directeur général de l’autorité de Régulation des télécommunications et de la poste, M. Almoustapha Boubacar, a confirmé la suppression de ces numéros inconnus.

[wp_ad_camp_2]

A en croire les autorités en charge de la question, «c’est plus d’ 1,7 millions de cartes SIM fantômes ont été détectées et ensuite désactivées ».  

Pour le pouvoir de Niamey, « Mais en réalité, cette opération est censée prévenir d’éventuels risques terroristes et criminels dans un pays aux frontières poreuses ». D’ailleurs, le gouvernement a décidé d’interdire la vente de cartes SIM pré-activés dans le pays.

A dire que les autres pays de la sous-région doivent s’attendre au pire. Du côté du Sénégal, le gouvernement avait lancé la même campagne pour identifier les abonnés. Tout ceci entre dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans le sahel afin d’éviter la situation qui prévaut au Mali.

Adama  COULIBALY
Dakar –Oeildafrique.com


Tags assigned to this article:
carte simNigerOrange

Related Articles

Afrique-France, attention danger !

Une semaine après la fin du sommet de la Francophonie, le moins que l’on puisse dire est que la France

Gabon: un écologiste condamné pour diffamation envers un proche du président

Une des figures de la société civile au Gabon, Marc Ona, a été condamné vendredi à six mois de prison

La diaspora camerounaise appelle au boycott de l’élection présidentielle

De nombreuses organisations de la diaspora camerounaise ont appellé mercredi 17 août, au boycott actif de la prochaine élection présidentielle

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*