Macky Sall : «Je veillerai personnellement à ce que tous les droits de Hissein Habré soient respectés»

Macky Sall : «Je veillerai personnellement à ce que tous les droits de Hissein Habré soient respectés»

[wp_ad_camp_3]

 

Macky Sall à l'émission "Et si vous me dites toute la vérité". Capture d'écran TV5 Monde (13 janvier 2013)

Macky Sall à l’émission « Et si vous me dites toute la vérité ». Capture d’écran TV5 Monde (13 janvier 2013)

Le président sénégalais, Macky Sall était l’invité de la journaliste Denise Epoté, à l’émission « Et si vous me disiez toute la vérité » sur la chaîne française TV5 Monde. Il a saisie l’occasion pour apporter des précisions dans le dossier dite Hissène Habré. 

En effet, selon le président sénégalais,ceux qui reprochent à son régime d’avoir pris l’engagement de juger l’ancien Président tchadien n’ont pas une bonne lecture de cette affaire. 

A l’en croire, « On devrait plutôt féliciter le Sénégal ». Car souligne le président sénégalais, « le Sénégal a été mandaté par l’Union africaine, sous le magistère du Président Abdoulaye Wade. La législation sénégalaise a été modifiée, pour intégrer dans son droit dit positif, les nouvelles dispositions de lutte contre les  crimes contre l’humanité, les crimes de guerre et les génocides ».

Ainsi, précise Macky Sall dans l’entretien diffusé sur la chaîne française TV5 Monde, « ce dispositif juridique permettait la rétroactivité ». Cependant, il a soutenu avoir refusé l’extradition de l’ancien président tchadien, Hissein Habré en Belgique. 

« A défaut d’extrader l’ancien homme fort du Tchad, il fallait le juger », a t-il indiqué. Poursuivant, il a réaffirmé son engagement personnel pour que la justice soit rendue dans la légalité. Et de promettre, « je veillerai personnellement à ce que tous ses droits soient respectés dans un procès équitable».

[wp_ad_camp_2]

En attendant, une mission de la cour séjourne actuellement au Tchad pour collecter plus de preuves dans le cadre des chefs d’accusations contre l’ancien président tchadien qui est exilé à Dakar depuis sa chute. 

Le cas Karim Wade

Interrogé sur le fait que d’autres personnalités de l’ancien régime, à part Karim Wade arrêté, ne soient pas inquiétées, ce qui selon Wade-père est un acharnement, il a indiqué qu’au-delà de la CREI d’autres actions ont été engagées, et que les résultats d’audits seront transférés à la Haute cour de justice qui a le pouvoir de juger les hautes personnalités de l’Etat comme les ministres.

Il s’est quelque peu offusqué que d’autres personnes soient arrêtées, mais que l’on ne voit que le cas de Karim Wade. « Ce n’est pas juste de dire qu’il n’y a qu’une seule personne arrêtée, mais aussi de croire tout le monde doit être inquiété, car tous les dirigeants de l’ancien régime ne sont pas fautifs, non ce n’est pas un acharnement. Ces paroles ne sont qu’un slogan politique » a-t-il martelé. Il a rappelé en passant qu’il avait lui aussi été accusé de blanchiment d’argent, sous l’ancien régime.

Adama COULIBALY 
Dakar-Oeildafrique.com


Tags assigned to this article:
Hissène Habrémacky sallTV5 Monde

Related Articles

RDC : Situation sous contrôle du gouvernement après une attaque terroriste à Kinshasa

 [wp_ad_camp_3] Des individus non identifiés ont attaqué ce lundi matin la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) par des tirs à

Visite au Congo du président rwandais Paul Kagame

Le président rwandais Paul Kagame est arrivé samedi à Oyo, à 400 km au nord de Brazzaville, pour une visite

Niger: 18 militaires, un civil, quatre kamikazes tués à Agadez

Dix-huit militaires nigériens et un civil ont été tués jeudi dans l’attentat contre un camp militaire à Agadez, dans le

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*