Macky Sall, Président sénégalais: «J’ai décidé de m’appliquer deux mandats de cinq ans»

Macky Sall, Président sénégalais: «J’ai décidé de m’appliquer deux mandats de cinq ans»

 [GARD align= »center »]

Le président sénégalais, Macky Sall

Le président sénégalais, Macky Sall

A l’heure où les chefs d’Etat africains sont en train de fouler le sol de Dakar pour participer au XVe sommet de la Francophonie les 29 et 30 novembre, le président sénégalais, Macky Sall parle des mandats de ses paires. Il a affirmé, vendredi, qu’il va se soumettre à deux mandats de cinq ans, à compter du premier.

«Pour revenir à une norme de deux mandats de cinq ans, moi-même j’ai décidé d’appliquer cette réduction sous mon propre mandat», a déclaré, vendredi 28 novembre 2014, Macky Sall dans un entretien avec France24. Le Président sénégalais a ajouté que cette question de deux mandats a  été réglée à travers la constitution de 2001 qui, selon lui, «a limité le nombre de mandats à deux», bien qu’étant élu, dit-il, «sur le registre du septennat».

Elu en mars 2012 grâce une coalition face à Abdoulaye Wade, Macky Sall avait promis, bien avant son accession à la magistrature suprême qu’il entend s’appliquer un mandat présidentiel de cinq ans. Des membres de son parti (Alliance pour la République, APR), ont régulièrement opposé leur veto face à la volonté de leur mentor de faire respecter sa promesse.

Dans l’entretien avec la chaine de télévision française, Macky Sall a indiqué : «Je suis favorable à la limitation des mandats dans le temps». Il faisait référence au débat qui a surgi en Afrique depuis la tentative de l’ancien président burkinabè Blaise Compaoré de se maintenir au pouvoir.

Baba Mballo
© OEIL D’AFRIQUE

Baba Mballo

Baba Mballo

Journaliste à oeil d'Afrique, basé à Dakar (Sénégal)


Tags assigned to this article:
macky sall

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Sénégal : La gare des Baux Maraîchers réorganise le secteur du transport

[GARD align= »center »] A Dakar, les habitudes vont changer pour les passagers et les transporteurs utilisant certaines gares routières dans la

« L’actu africaine en 5 titres » du 28 mai 2016

[GARD align= »center »] Guinée-Bissau : Baciro Dja, le nouveau Premier ministre prend fonction sur fond de contestation de sa nomination Le

Burkina: des centaines de femmes manifestent contre une révision de la Constitution

 [GARD align= »center »] Plusieurs centaines de femmes soutenant l’opposition burkinabè ont marché lundi à Ouagadougou, entamant une semaine de manifestations contre

2c ommentaires

Espace commentaire
  1. attiki
    attiki 28 novembre, 2014, 23:16

    loool c’est ce qu’ils disent eux tous apres quand il aura le gout du pouvoir il charchera a appliquer la force de rester au pouvoir , c’est malheureux aux dirigeants africains qui ne pensent qu’a leur propres intérêts
    merci la france de nous accepter comme pays de refuges , sinon l’afrique c’est un perd temps , une distraction de la vie humaine , un continent maudits par ces propres pères

    Répondre à ce commentaire
  2. DIOP Jack
    DIOP Jack 29 novembre, 2014, 13:19

    Je ne pense pas que le problème se situe dans la longévité des présidents à la tête de l’Etat, mais plutôt à un pillage organisé des richesses du pays par un groupe autour du chef, consécutif à l’accaparement de la constitution taillée sur mesure à cet effet. Le Président de l’Island a été élu pour la 5ème fois en 2012, mais parceque son peuple juge qu’il travaille bien pour leur intérêt. Faire deux mandats de cinq ans en pillant les ressources du pays et partir c’est trop facile aussi. Je conseille au Président Macky SALL de ne pas commettre les mêmes erreurs que WADE.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*