Madagascar: au moins 34 morts dans un accident d’autocar

[GARD align= »center »]

Des policiers dans un hôpital d’Antananarivo, au Madagascar, le 26 juin 2016 / © AFP / RIJASOLO

Au moins 34 personnes sont mortes dans l’accident d’un autocar qui transportait de jeunes fidèles protestants vers le nord de Madagascar dans la nuit de lundi à mardi, selon un bilan de la gendarmerie et des hôpitaux.

« Le bus a mal abordé une montée et est tombé dans un ravin d’environ 20 mètres. Il a pris feu après avoir fait plusieurs tonneaux », a expliqué à l’AFP le commandant Herilalatiana Andrianarisaona, responsable de la communication de la gendarmerie.

« Douze corps calcinés ont été sortis du véhicule », a-t-il ajouté.

L’hôpital central de la capitale Antananarivo a publié mardi un communiqué annonçant la mort de 18 autres personnes.

A ce bilan s’ajoutent quatre autres victimes décédées à l’hôpital d’Ankazobe proche du lieu de l’accident, portant le total à 34 décès.

Le car emmenait plus d’une centaine de passagers de Soavinandriana (centre) vers une réunion de jeunes fidèles protestants à Mahajanga (nord). L’accident a eu lieu à 72 kilomètres de la capitale malgache, Antananarivo.

Les accidents meurtriers ne sont pas rares à Madagascar où le réseau routier comme les véhicules sont extrêmement vétustes.

En janvier, au moins 47 personnes sont mortes et 22 blessées lors de la sortie de route d’un camion qui les ramenait d’un mariage.

AFP

[GARD align= »center »]

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
accidentMadagascar

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Grande-Bretagne: un ex-détenu de Guantanamo blanchi et libéré après 7 mois en prison

 [GARD align= »center »] Un ancien détenu de Guantanamo, qui avait été inculpé pour des «délits de terrorisme liés à la Syrie»,

RDC: le député d’opposition Jean-Bertrand Ewanga condamné à un an de prison ferme

 [GARD align= »center »] Jean-Bertrand Ewanga, député d’opposition congolais, a été condamné jeudi soir à Kinshasa à un an de prison ferme

15 bourses d’études offertes à des étudiants ivoiriens par la Chine

L’ambassadeur de la République populaire de Chine en Côte d’Ivoire, Zhang Guoqing, a procédé jeudi à Abidjan à la remise

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*