Madagascar : Hery Rajaonarimampianina s’ouvre à toutes les forces politiques du pays

Madagascar : Hery Rajaonarimampianina s’ouvre à toutes les forces politiques du pays

[GARD align= »center »]

le président malgache Hery Rajaonarimampianina

Le président malgache Hery Rajaonarimampianina

En marge de la cérémonie de remise de drapeaux à une trentaine d’officiers généraux promus en 2013 mercredi, le président malgache Hery Rajaonarimampianina a réitéré sa volonté de s’ouvrir à toutes les forces vives de la nation en perspective de la formation du futur gouvernement. Il a indiqué que lors de sa rencontre avec l’ancien Président de la Transition, Andry Rajoelina, il a avancé la nécessité d’asseoir la stabilité de l’Etat pour développer le pays. « Cela constitue à rassembler toutes les forces vives souhaitant coopérer avec le Président de la République », a-t-il dit.

Pour le nouveau président malgache, c’est dans la nature d’une majorité présidentielle de s’ouvrir à toutes les forces politiques sans exception. « Personne ne devrait pas se sentir exclu, d’autant plus que j’ai toujours prôné l’ouverture et que je ne tiens pas à écarter qui que ce soit dans la gestion de l’Etat. Le développement est une affaire de tous » a-t-il indiqué.

Toutefois, Hery Rajaonarimampianina veut que sa politique et sa vision pour Madagascar soit mises en œuvre. C’est pourquoi il prévient que le futur Premier ministre sera un homme qui devra appliquer son programme.

« La Constitution est claire sur la question de la nomination du Premier ministre. A maintes reprises, j’ai avancé que la Constitution stipule que le Président de la République détermine la politique générale de l’Etat qu’il échoit au Gouvernement de mettre en œuvre » a –t-il fait remarqué.

Le prochain Premier Ministre malgache sera une personnalité qui œuvrera pour la réconciliation nationale et le développement économique. Il doit avoir les expériences requises mais surtout s’armer d’une ferme détermination de mettre en œuvre cette politique générale. Voilà tracé le profil du Chef de gouvernement par Hery Rajaonarimampianina.

[GARD align= »center »]

Le président malgache exclut d’ores et déjà toute idée d’amendement urgent de la constitution de la Quatrième République adoptée en 2010. « C’est la Constitution qui existe actuellement et elle nous permet de travailler même si nous avons constaté quelques failles, notamment certaines dispositions qui devraient être revues. Mais aujourd’hui, nous devons travailler, c’est ce qui est urgent pour le moment » précise-t-il. Une éventuelle retouche de la Loi fondamentale va se faire si nécessaire.

© Oeildafrique.com

 

 


Tags assigned to this article:
Madagascar

Related Articles

France: Programme ‘100.000 professeurs pour l’Afrique’

La France va lancer en septembre prochain au Congo un programme ‘100.000 professeurs pour l’Afrique’ – La France va lancer

Madagascar: un mort dans la dispersion d’une foule en colère

Une personne est morte et deux autres ont été blessées mercredi quand des gendarmes ont ouvert le feu pour disperser

La RDC tente d’écarter le dollar de son système monétaire

Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) a engagé depuis plusieurs mois une «dédollarisation» de son économie pour

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*