Madagascar: large victoire du parti présidentiel aux élections sénatoriales

[GARD align= »center »] 

Le président malgache Hery Rajaonarimampianina

Le président malgache Hery Rajaonarimampianina

Le parti du président malgache Hery Rajaonarimampianina, le HVM, a remporté une large victoire aux élections sénatoriales du mois dernier, selon les résultats officiels définitifs, rendus par la Haute Cour Constitutionnelle vendredi.

Au total, le HVM a remporté 34 sièges sur les 42 sénateurs élus par les maires et conseillers lors du scrutin du 29 décembre 2015, selon les résultats lu par le président de la cour, Jean Eric Rakotoarisoa.

Le HVM a remporté au moins quatre sièges sur sept dans chaque province du pays, confirmant les prévisions des observateurs qui s’attendaient à une écrasante victoire du parti du chef de l’Etat.

Outre ces 42 élus, 21 sénateurs seront désignés directement par le chef de l’Etat, conformément à la Constitution.

Les partis des deux anciens présidents du pays, Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana n’ont respectivement obtenu que deux et trois sièges.

Ces élections sénatoriales, qui se sont tenues dans le calme à Madagascar, vont permettre de ressusciter la chambre haute du parlement, dissoute après le coup d’Etat de 2009.

Le dernier Sénat de Madagascar avait été dissous juste après l’arrivée au pouvoir d’Andry Rajoelina en 2009 qui avait évincé le président de l’époque, Marc Ravalomanana.

M. Rajoelina avait ensuite dirigé un régime non élu dit « de transition » et il a fallu attendre la fin 2013 pour trouver une sortie de crise, avec l’organisation d’une élection présidentielle libre et démocratique, remportée par M. Rajaonarimampianina.

AFP

[GARD align= »center »] 

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
éléctionsMadagascarpolitique

[fbcomments]

Related Articles

Côte d’Ivoire : limogeage d’un ministre, un « signal fort » pour la bonne gouvernance ?

Le ministre ivoirien de l’Intégration africaine Adama Bictogo ne fait plus partie du gouvernement, selon un communiqué de la présidence

Zimbabwe: Robert Mugabe sûr de sa victoire aux élections du 31 juillet

e président zimbabwéen Robert Mugabe s’est dit persuadé jeudi que son parti, la Zanu-PF, remporterait haut la main les élections

Mozambique: au moins trois responsables politiques assassinés en une semaine

[GARD align= »center »] Au moins trois responsables politiques du parti au pouvoir et de l’opposition ont été tués au Mozambique en

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*