Madame Rawlings candidate à l’élection présidentielle ghanéenne

[GARD align= »center »]

Nana Konadu Agyeman, l'épouse de l'ancien président Jerry Rawlings

Nana Konadu Agyeman, l’épouse de l’ancien président Jerry Rawlings

Nana Konadu Agyeman, l’épouse de l’ancien président Jerry Rawlings, figure parmi les sept candidats à l’élection présidentielle ghanéenne dont les dossiers ont été déclarés recevables par la commission électorale.

Une inquiétude pesait sur le calendrier du scrutin. Huit prétendants avaient saisi la Cour suprême, après que la commission électorale a rejeté leur dossier de candidature.

La Cour suprême a toutefois autorisé certains d’entre eux à corriger les erreurs contenus dans leur dossier et à faire de nouveau acte de candidature.

C’est à la suite de cette décision que trois candidatures ont été jugées recevables, en plus des quatre reçues dès le début notamment John Mahama, le président sortant et candidat pour un second mandat, Nana Akufo-Addo, son principal adversaire, Ivor Kobina Greenstreet et Jacob Osei Yeboah, un candidat indépendant.

La candidature de Papa Kwasi Ndoum, considéré comme un potentiel vainqueur du scrutin présidentiel par les observateurs, fait partie de celles reçues à la suite d’un appel introduit auprès de la Cour suprême.

L’ancien président Jerry Rawlings, le mari de Nana Konadu Agyeman, est considéré comme le « père » de la démocratie au Ghana. Il a dirigé de 1981 à 2001.

L’élection présidentielle ghanéenne est prévue le 7 décembre 2016. 


Tags assigned to this article:
éléctionGhanapolitique

[GARD align="center"]

Related Articles

Ghana : ouverture prochaine d’une usine d’assemblage de véhicules Mahindra

Déjà très avancé en terme de technologie, le Ghana se verra ouvrir à Accra une usine d’assemblage et un centre

Ghana : une ministre crée une polémique en associant minijupe et viol

[GARD align= »center »] En avertissant des lycéennes qu’être trop court vêtues pouvait attirer les violeurs, la nouvelle ministre ghanéenne de l’Egalité

Virus d’Ebola : le Ghana enregistre-t-il son premier cas après la mort d’une jeune fille ?

[GARD align= »center »] Décès d’une jeune fille de 12 ans à Kumassi au Ghana à la suite d’une fièvre virale avec

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*