Mali: Au moins 4 Casques bleus togolais tués dans l’explosion d’une mine

[GARD align= »center »]

Image d’archive|DR

Image d’archive|DR

Au moins quatre Casques bleus togolais de la mission de l’ONU au Mali (Minusma), ont été tués dimanche dans l’explosion d’une mine dans la région de Mopti, dans le centre du pays.

Les soldats togolais ont été « victimes d’une mine dont l’explosion a été suivie d’une attaque terroriste », rapportaient dimanche plusieurs médias locaux.

Les djihadistes sont difficilement repérables dans cette région. Ils sont infiltrés au sein de la population et sont souvent membres d’une famille, d’une communauté ou d’un village, et connaissent les localités où ils opèrent.

Se considérant comme les « garants d’une certaine justice morale et sociale, dans une région qui a le sentiment d’être abandonné par l’Etat », ils associent des proches à leurs mouvements.

Cinq soldats maliens ont été tués et quatre autres blessés vendredi dans le nord du pays par l’explosion d’une mine au passage de leurs deux véhicules.

Le 12 avril, trois soldats français avaient également trouvé la mort après l’explosion d’une mine une stratégie qu’utilisent les djihadistes comme nouveau mode opératoire.

Le nord et le centre du Mali est tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda, après la déroute de l’armée face à la rébellion touareg.

Les djihadistes ont été en grande partie chassés par une intervention militaire internationale, lancée en janvier 2013 à l’initiative de la France, qui se poursuit actuellement.

Patrice ALLEGBE

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
Casques bleus togolaismaliMinusmaTogo

[fbcomments]

Related Articles

Guinée : au moins 5 morts lors de manifestations pour la réouverture des classes

[GARD align= »center »] Au moins cinq personnes ont été tuées lundi à Conakry dans des violences ayant éclaté lors de manifestations

Massacre de septembre 2009 en Guinée: de nouvelles inculpations de militaires et civils

Plusieurs militaires et civils ont été inculpés ces derniers mois en Guinée dans l’enquête sur le massacre de 157 personnes

Diplomatie: Le Président du Mali est arrivé à Dakar pour une visite de 48 heures

[GARD align= »center »] Annoncé à 17 heures juste, le président de la République du Mali a, finalement, foulé le tarmac de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*