Mali : Accord pour un transfert de pouvoir au civil

Mali : Accord pour un transfert de pouvoir au civil

Capitaine Amadou Sanogo chef de la junte

La junte militaire qui a pris le pouvoir le 22 mars au Mali a signé vendredi avec la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) un « accord-cadre » pour le retour de l’ordre constitutionnel complet, avec un intérim assuré par le chef du parlement, selon le communiqué lu par le Capitaine Sanogo à la suite d’un round de tractation et de négociation entre d’une part le CNRDRE , la médiation de la cédéao Conduite par le Ministre des Affaires Etrangères DU Burkina Djibril Bassolé assisté du Minsistre de l’intégration Africaine de la Côte d’Ivoire Adama Bictogo et le Ministre délégué aux Affaires Etrangères du Nigéria puis d’autre part avec les différentes forces politiques de la société Malienne .

L’accord a été signé par le chef de la junte, le capitane Amadou Sanogo et le ministre burkinabè Djibrill Bassolé, représentant du médiateur pour la crise malienne le Président Blaise Compaoré.

Selon l’entourage de la junte, l’accord avec la Cédéao prévoit une amnistie générale pour les putschistes qui vont transférer le pouvoir immédiatement au Président de l’Assemblée Nationale au terme de la constatation de la vacance du pouvoir par la cour constitutionnelle.Carla constitution Malienne de 1992 proscrit le coup d’état .

Toutefois l’accord indique la mise en place d’une période de transition vu la situation de crise que connait le Mali .Le président par intérim désignera un premier ministre qui
aura les pleins pouvoirs .C’est a ce dernier que revient la charge d’organiser les élections et de rétablir l’autorité de l’Etat puis de l’intégrité territoriale du Mali .

Le Ministre Djibril Bassolé du Burkina a aussi indiqué que le président ATT reviendra à la vie citoyenne et choisira la résidence de son choix et sera sécurisé par la force publique malienne comme un ancien chef d’Etat. Les représentants de la CEDEAO ont aussi entre autre annoncé que le président en exercice de la CEDEAO le président Allasane Ouattara procédera immédiatement à la levée des sanctions diplomatiques et financières qui visaient les membres de la junte avec une incidence sur le quotidien des populations Malienne.

Visiblement la Junte a fait un geste de bonne volonté qui sera gravé dans la mémoire des maliens dont le souhait le plus ardent demeure la restauration de la paix, la démocratie et surtout de l’intégrité territoriale.

Rodrigue Fénelon MASSALA
envoyé spécial à Bamako
© Oeil d’Afrique



Related Articles

Six mois après sa mort, « Forever », l’album testament de Papa Wemba est sorti.

[GARD align= »center »] Six mois après la mort brutale de l’artiste musicien congolais, Papa Wemba, le label Cantos sort un disque

Violences politiques au Sénégal: Macky Sall entend mettre de l’ordre au sein de l’Apr (parti au pouvoir)

[GARD align= »center »] C’est  la principale information qui a filtré, samedi, de la réunion du directoire national de l’Alliance pour la

Réduction du mandat présidentiel : Macky Sall confirme le quinquennat

Les quotidiens sénégalais de ce samedi reviennent sur la sortie du président Macky Sall la veille en France, sur la

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*