Mali: Hollande souhaite que l’Afrique saisisse l’ONU de la situation

Mali: Hollande souhaite que l’Afrique saisisse l’ONU de la situation

Le président français François Hollande et son homologue béninois Thomas Boni Yayi, le 29 mai 2012 à l'Elysée, à Paris. /Reuters

PARIS – François Hollande a souhaité mardi que les pays africains saisissent le Conseil de sécurité de l’ONU de la situation au Mali, dont la partie nord-est aux mains de groupes touaregs et islamistes, et promis que la France répondrait aux demandes d’aide dans ce seul cadre.

« Ce que nous souhaitons, c’est que ces institutions (Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest, Union africaine) saisissent le Conseil de sécurité et que le Conseil de sécurité puisse désigner un cadre qui permette au Mali et plus largement à la zone Sahel de renouer avec la stabilité », a déclaré M. Hollande devant la presse à l’Elysée.

Le président français, qui s’exprimait à l’issue d’un entretien avec son homologue béninois Thomas Boni Yayi, président en exercice de l’UA, a souhaité que ces institutions saisissent les Nations unies « lorsqu’elles jugeront le moment opportun, à mes yeux le plus tôt sera le mieux », a-t-il dit.

Le président français François Hollande et son homologue béninois Thomas Boni Yayi, le 29 mai 2012 à l'Elysée, à Paris. © AFP Fred Dufour

Interrogé sur une éventuelle intervention militaire française au Mali pour y assurer l’ordre, François Hollande a répondu que « c’est dans le cadre d’une décision du Conseil de sécurité que la France aura à envisager une participation, mais qui sera demandée ».

« Nous ne ne voulons pas rentrer dans un principe d’ingérence mais, en même temps, nous sommes conscients de la responsabilité qui est la nôtre », a-t-il poursuivi, rappelant que « nous avons des otages qui sont détenus aussi là-bas ».

Six ressortissants français sont actuellement détenus aux confins du Mali et du Niger par des groupes se réclamant d’Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

« Le Mali doit retrouver à la fois son ordre constitutionnel, son intégrité territoriale et la paix », a insisté le chef de l’Etat français, qui a précisé s’être entretenu dans la matinée au téléphone de la situation au Mali avec le président ivoirien Alassane Ouattara.

© AFP

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
boni yayielyseefrancehollandemalireçu

Related Articles

Affaire Eugène Diomi : plaidoyé pour la fin de la violation des droits fondamentaux du député

L’Asadho recommande le respect des prérogatives et garanties constitutionnelles reconnues à l’élu du peuple. Pour l’Association africaine de défense des

Egypte: ouverture de l’audience, verdict attendu pour Hosni Moubarak

LE CAIRE (Egypte)  – L’audience où doit être prononcé le verdict du procès de l’ancien président égyptien Hosni Moubarak s’est

Nigeria : un ex-ministre condamnée à rembourser 140 millions d’euros à l’Etat

[GARD align= »center »] La Haute Cour fédérale de Lagos a ordonné jeudi la confiscation définitive de la somme de 153 millions

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*