Mali: Kidal n’est pas une ville occupée selon Bamako

Mali: Kidal n’est pas une ville occupée selon Bamako

[wp_ad_camp_3] 

Kidal

(Image d’archives)

Le pouvoir de Bamako a affirmé le week-end dernier à travers son ministre de la défense que la « ville de Kidal n’est pas occupée ». En effet, selon Soumeylou Boubeye Maïga, ministre de la défense malienne, « la police et la gendarmerie ont été déployées à Kidal ». Poursuivant, il souligne, « elles effectuent des patrouilles dans la ville »

Mieux, indique le ministre malien,  » l’armée patrouille en dehors de la ville ». Toutefois, poursuit-il, « ce qui reste, c’est de finaliser les discussions sur le désarmement.  Surtout le  cantonnement de manière à ce que la situation sécuritaire soit beaucoup plus claire pour que nous puissions considérer que tous les porteurs d’armes sont désormais des adversaires ou des hors la loi». 

A en croire le ministre de la défense, l’Etat malien est en train d’envisager le déploiement des autres entités de l’Etat.Cependant, explique-t-il, « c’est une situation qui va se gérer dans la durée ».

« Parallèlement des discussions vont s’effectuer sur le cantonnement »,at-il précisé. En outre, précise le ministre Maiga,les règles que nous essayons de faire prévaloir est de s’entendre sur le statut des combattants, procéder à leur recensement et à leur cantonnement sur des sites qui devront être accessibles, sécurisés et sous contrôle d’une force impartiale et finalement de voir dans quel programme  de réinsertion ou de reconversion ils seront mis.  

« C’est un dispositif qui peut être long. Mais  aujourd’hui, la majorité des gens veulent qu’on sorte rapidement de cette situation », a-t-il reconnu. 

Se voulant plus rassurant, le ministre malien a indiqué que l’armée malienne a à peu près 8.000 hommes et plus d’un millier de véhicules et d’engins sur le terrain. 

[wp_ad_camp_2] 

Sur l’accords qui sera signé prochainement avec la France, dans le cadre de la coopération militaire, le Ministre Maïga soutient qu’il doit être signé est fait à la demande des deux parties. 

Toutefois, souligne-t-il, « il reflèterait le fait que nous sommes dans une relation bilatérale importante  pour la préservation de la sécurité de l’ensemble de notre sous-région. 

Adama COULIBALY 
Oeildafrique.com


Tags assigned to this article:
Kidalmali

Related Articles

Nigeria: l’opérateur sud-africain MTN a fait le jeu de Boko Haram, estime le président Buhari

[GARD align= »center »] Le président nigérian Muhammadu Buhari a estimé mardi que l’opérateur sud-africain MTN avait aidé l’insurrection islamiste de Boko

Sénégal: Sur 13 millions d’habitants, 29 % parlent le français

 [GARD align= »center »] De 220 millions en 2010 à 274 millions en 2014 qui parlent le français, il n’en existe que

MALI : Vers un bras de fer Dioncounda/Sanogo

Dioncounda Traoré. Vous le connaissez ? C’est le président intérimaire malien. Une fois n’est pas coutume : à 4 jours

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*