Mali: l’ONU ouvre une enquête sur la mort de deux civils à Kidal

[GARD align= »center »]

Kidal

(Image d’archives)

L’ONU a annoncé mardi la mise en place d’une commission d’enquête afin « d’établir les faits » sur la mort de deux personnes lors d’une manifestation lundi matin à l’aéroport de Kidal.

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a appelé mardi au calme à Kidal, dans le nord du Mali, après une violente manifestation à l’aéroport de la ville qui a fait deux morts et quatre blessés, selon un communiqué de l’ONU.  «Une violente manifestation s’est déroulée hier (lundi) matin à Kidal. Vers 10h, des manifestants, dont certains munis de cocktails molotov, se sont introduits par effraction sur la piste de l’aéroport sécurisée par la MINUSMA, saccageant et mettant le feu aux installations sécuritaires », a déclaré la Minusma.

Deux manifestants ont perdu la vie et quatre autres ont été blessés suite à des tirs d’origine encore inconnue.  Et la MINUSMA a déclaré qu’elle reste « déterminée à établir les faits ». Et annonce une commission d’enquête dont les conclusions devraient permettre d’identifier la provenance des tirs.

La MINUSMA précise que la piste d’atterrissage de Kidal est un élément essentiel pour l’approvisionnement de l’aide humanitaire, le soutien aux populations locales, ainsi qu’aux opérations militaires.  

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
Kidalmalionu

[fbcomments]

Related Articles

Présidence de la commission de l’UA : la CEDEAO fait de Abdoulaye Bathily, son candidat unique

[GARD align= »center »] La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a officialisé la candidature de Abdoulaye Bathily pour

Bénin: « Je rêve qu’au bout de ce mandat de cinq ans, je sois porté en triomphe » (Patrice Talon)

[GARD align= »center »] Le président béninois Patrice Talon, qui « rêve » être « porté en triomphe » au bout de ce mandat de cinq

Togo: Jean-Pierre Fabre, le leader de l’opposition apaise la tension pour fédérer

Alors qu’Isabelle Améganvi, la 2e Vice-présidente de son parti l’Alliance nationale pour le changement et son secrétaire à la communication,

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*