Mali: L’option militaire prônée par l’UA et la Cédéao toujours en attente

Mali: L’option militaire prônée par l’UA et la Cédéao toujours en attente
L'option militaire au mali par la cédéao

Les présidents des Etats membres de la CEDEAO

Alors que la situation est critique dans le pays avec l’occupation du nord du territoire par les rebelles, les regards se tournent vers le Conseil de sécurité des Nations unies qui doit donner le feu vert pour le déploiement de l’opération.

Initiée par l’Union africaine (UA) et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cédéao), l’action militaire ne pourra être effective qu’avec l’aval des Nations unies, a laissé entendre le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero, le 19 juin.

« Les discussions se poursuivent et nous attendons que ces deux organisations apportent quelques éclaircissements concernant les objectifs, les moyens ainsi que lesmodalités
du déploiement envisagé. Visiblement, le processus est en cours », a indiqué Bernard Valero, précisant que la France pourrait apporter un soutien logistique.

Le ministre des Affaires étrangères burkinabé, Sem Djibrill Bassolé, a pour sa part souligné : « Ançar Dine inscrit son action dans la revendication touarègue, en excluant toute alliance
opérationnelle avec des groupes terroristes. Nous avons aujourd’hui le devoir de clarifier les choses. En tout état de cause, nous avons le devoir de nous acheminer tous ensemble
vers une solution globale négociée de paix. »

Le groupe Ançar Dine a accepté de négocier. Le président burkinabé, Blaise Compaoré, qui assure la médiation entre Bamako et le nord du Mali, a exigé que le groupe rompe ses relations avec Al-Qaida, le réseau terroriste auteur de multiples enlèvements. Signalons que plusieurs pays, notammentle Sénégal, le Niger et le Nigeria, ont promis de participer
à cette action militaire.

Nestor N’Gampoula
et Lopelle Mboussa Gassia

 

 


Tags assigned to this article:
CEDEAOjuntemalisanogo

Related Articles

Prise d’otages au Mali: 5 militaires et 2 assaillants tués selon le gouvernement

Cinq militaires et deux assaillants ont été tués lors de la prise d’otages vendredi à Sévaré, dans le centre du

Mali : Sanogo défie la justice, des partis politiques s’indignent

L’ex-capitaine de l’armée malienne, Amadou Sanogo devrait se présenter devant le juge d’instruction de Bamako ce mercredi pour être interrogé

Mali : Une attaque terroriste fait un mort et plusieurs blessés

Terroriste – Dans la nuit du 9 au 10 juin dernier, la ville de Misseni a été attaquée vers 2

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*