Mali: au moins un mort et plusieurs blessés dans des heurts à Bamako

[GARD align= »center »]

Manifestation contre l'arrestation d'un chroniqueur radio contestataire, le 17 août 2016 à Bamako

Manifestation contre l’arrestation d’un chroniqueur radio contestataire, le 17 août 2016 à Bamako|AFP

Une personne a été tuée et plusieurs autres blessées, dont une grièvement, mercredi à Bamako dans des heurts entre les forces de l’ordre et des jeunes qui protestaient contre l’arrestation d’un chroniqueur radio contestataire, a-t-on appris de sources médicales.

Les heurts ont éclaté dans la matinée devant le tribunal où comparaissait l’animateur Mohamed Youssouf (BIEN Youssouf) Bathily, dit Ras Bath, arrêté lundi soir, entre des partisans venus le soutenir et les forces de l’ordre, selon des correspondants de l’AFP et des témoins.

La manifestation a rapidement dégénéré, avec des voitures brûlées et des tirs de grenades lacrymogènes par les forces de sécurité, selon les mêmes sources.

Animateur d’émissions souvent polémiques, Mohamed Youssouf Bathily s’en était pris ces derniers jours à l’armée malienne, qui a subi récemment de lourdes pertes dans des attaques jihadistes, et au président Ibrahim Boubacar Keïta, taxé d’incapacité à diriger l’armée. Suite à ces dernières émissions, il a été arrêté lundi et poursuivi pour outrage aux bonnes mœurs.

Sur les réseaux sociaux, il avait appelé ses nombreux partisans à venir lui manifester leur soutien au tribunal mercredi.

Le jeune homme, qui est par ailleurs le fils du ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières Mohamed Ali Bathily, s’est également signalé par des chroniques au vitriol contre le chef du gouvernement Modibo Keïta et d’autres cadres de l’administration.

AFP

[GARD align= »center »]

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
malimédiaspolitiqueprocèsradio

[fbcomments]

Related Articles

Guinée-Bissau : l’armée jure d’être neutre dans la crise politique

La Guinée-Bissau connaît depuis quelques semaines, une grave crise politique opposant le président José Mario Vaz et son ancien Premier

Yémen : le Sénégal va envoyer 2.100 soldats

Les autorités sénégalaises ont justifié, lundi à Dakar, devant le Parlement l’envoi en Arabie Saoudite de 2100 soldats, en soutien à l’opération «Tempête décisive», lancée en mars dernier. La démarche a pour but de remettre au pouvoir le président du Yémen, Abd Rabo Mansour Hadi.

Niger: le président Issoufou confirme la protection des sites d’uranium part la France

Le président du Niger Mahamadou Issoufou a confirmé dimanche que des forces spéciales françaises protégeaient dans son pays des sites

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*