Mali-Sénégal : Le dossier ATT au cœur d’une visite

Mali-Sénégal : Le dossier ATT au cœur d’une visite

[GARD align= »center »]

IBK

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta est attendu dans la capitale sénégalaise à partir du 13 avril prochain pour une visite officielle de trois jours.

Il est très attendu de cette visite une discussion entre Macky Sall et Ibrahim Boubacar Keïta sur le dossier de l’ex-chef de l’Etat malien, Amadou Toumani Touré (ATT).

Le gouvernement malien avait annoncé une plainte contre son ancien président pour haute trahison et la réaction du Sénégal, par la voix de son ministre de la justice, ne s’est pas fait attendre. En effet, Me Sidiki Kaba avait alors annoncé n’avoir reçu aucune plainte de la part des autorités maliennes.

D’ailleurs, depuis l’arrivée du général Touré dans la capitale, les autorités sénégalaises n’ont jamais communiqué sur le dossier.

Ainsi, selon des observateurs de la scène politique et diplomatique, cette première visite officielle d’Ibrahim Boubacar Keïta est une occasion d’éclairer la lanterne des uns et des autres sur ce que sera le sort de l’ancien président malien déchu par un coup d’Etat militaire, le 22 mars 2012.

Pour certains, cette rencontre est une occasion unique de dissiper les supposés nuages qui noirciraient les rapports entre les deux hommes.

[GARD align= »center »]

Cependant, depuis son arrivée au Sénégal, l’ancien président malien fait profil bas et ne s’est jamais prononcé publiquement sur la situation de son pays.

Ce qui est sûr, souligne une source à Bamako, c’est que le Mali, à travers cette visite, risque de réclamer l’extradition de l’ancien homme fort et général de l’armée malienne vers Bamako.

Dans un entretien, le président malien s’était prononcé sur le dossier ATT en soutenant qu’il s’agissait de « fixer les responsabilités, sans rancune ni vengeance, afin que cela ne se reproduise plus ».

Dans la même veine, le président Ibrahima Boubacar Keïta dit ne pas comprendre le fait qu’ATT ait laissé 100 soldats se faire égorger à Aguelhok sans leur envoyer de renforts.

Le Président malien se réjouit, par ailleurs, que les juges maliens aient déjà constitué leur dossier pour entamer une poursuite contre l’ex-chef de l’Etat Touré.

Adama Coulibaly
Dakar – Oeildafrique.com


Tags assigned to this article:
ATTIBKjusticemacky sallmalisénégal

Related Articles

« L’actualité africaine en 5 titres » du 09 septembre 2016

[GARD align= »center »] Gabon: Jean Ping saisit la Cour constitutionnelle L’opposant gabonais Jean Ping a déposé auprès de la Cour constitutionnelle

Bénin : les Femmes Baromètres réclament les élections communales et locales avant tout

[GARD align= »center »] Malgré l’annonce des élections législatives et municipales par le gouvernement pour mars et avril 2015, les réclamations n’ont

Somalie: au moins 18 tués dans une attaque shebab à Mogadiscio

[GARD align= »center »] Au moins 18 personnes ont été tuées jeudi lors de l’attaque de deux restaurants de la capitale somalienne

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*