Manifestation à Tanger contre la projection d’un film sur les juifs du Maroc

Manifestation à Tanger contre la projection d’un film sur les juifs du Maroc

Près de 200 personnes, pour la plupart des islamistes, ont manifesté mardi à Tanger, dans le nord du Maroc, contre la projection d’un documentaire sur les juifs du royaume.

« Tinghir-Jérusalem, les échos du Mellah », du réalisateur franco-marocain Kamal Hachkar, raconte l’histoire des juifs de Tinghir, un petit village berbère du sud du Maroc, et leur départ en Israël dans les années 1950 et 60.

« Non à la normalisation avec Israël », « Non à la normalisation avec le sionisme », ont crié les manifestants, pour la plupart de jeunes islamistes, rassemblés devant le cinéma Roxy au moment de la projection du documentaire.

Le réalisateur a déploré devant la presse un amalgame. « Ces gens n’ont même pas vu le film et ils disent qu’il est pro-sioniste. Je les invite tout simplement à le voir avant de juger », a déclaré Kamal Hachkar.

Cité par le quotidien Akhbar al-Youm (arabophone), le ministre de la Communication, Mustapha Khalfi, qui est également le porte-parole du gouvernement islamiste, n’a pas souhaité prendre position, évoquant un « devoir de réserve (…) en tant que ministre ».

Le documentaire a été programmé à Tanger dans le cadre du Festival national du cinéma, qui se déroule du 1er au 9 février.

Le Maroc, où vivaient près de 250.000 juifs durant la première moitié du XXe siècle, compte toujours la plus importante communauté juive d’Afrique du Nord, même s’ils ne sont plus que quelque 3.000, selon diverses études.

© AFP


Tags assigned to this article:
festivalMarocTanger

Related Articles

Maroc : poussé hors d’une fourgonnette en marche par un policier Marocain, un Congolais décède 6 jours plus tard.

[dropcap font= »georgia »]T[/dropcap]riste sort que celui d’un Congolais tombé d’une fourgonnette de la police Marocaine en pleine autoroute en direction d’Oujda

Une manifestation contre la grâce d’un pédophile dispersée au Maroc

Plusieurs milliers de personnes ont tenté de se rassembler devant le Parlement marocain à Rabat pour dénoncer la grâce accordée à un

Au Maroc, les espoirs naissants de migrants et réfugiés africains

 [GARD align= »center »] Dans une ruelle d’un quartier populaire de Rabat, la petite boutique de Moctar Touré, spécialisée dans la réparation

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*