Manuel Valls en Algerie en préparation de la rencontre Hollande et Bouteflika

Manuel Valls en Algerie en préparation de la rencontre Hollande et Bouteflika
Manuel Valls en Algerie

Le ministre algérien des Affaires religieuses a affirmé à Manuel Valls la volonté d’Alger « d’aider les musulmans de France à pratiquer leur culte dans la sérénité en dépêchant dans ce pays des imams formés et qualifiés ». Photo AFP

Alors que le président français se trouvait ce week-end en République démocratique du Congo, son ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, était à Alger pour préparer la visite de François Hollande qui aura lieu en décembre.

À cette occasion, plusieurs dossiers seront abordés, notamment la crise malienne. Alger semblait opposé à une intervention militaire dans ce pays d’Afrique de l’Ouest. Manuel Valls a déclaré avoir « constaté une très grande convergence de vues sur la situation du Sahel, sur le fait que ce dossier-là doit être abordé avec beaucoup
de lucidité ».

A été également évoquée la question des visas, de la formation des imams, des biens immobiliers des Français restés en Algérie après l’indépendance, ainsi que la coopération anti-terroriste. « De la part de tous mes interlocuteurs, j’ai constaté la volonté d’écrire une nouvelle page dans notre relation », a relevé le ministre français de l’Intérieur.

N.Nd


Tags assigned to this article:
BouteflikafrancehollandeManuel Valls

Related Articles

« L’actualité africaine en 5 titres » du 12 juillet 2016

[GARD align= »center »] RDC-arrêt Cour constitutionnelle : « Le président de la République arrivé fin mandat [peut] demeurer en fonction, en vertu

Matata Ponyo nommé premier ministre de la RDC

Matata Ponyo Mapon, née le 5 juin 1964 à Kindu,  a été nommé par le président Joseph Kabila au poste

« L’actualité africaine en 5 titres » du 15 novembre 2016

[GARD align= »center »] Le gouvernement bissau-guinéen dissous Le président de la Guinée-Bissau a annoncé lundi la démission du gouvernement dirigé depuis

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*