Mariam, veuve de Thomas Sankara: Blaise Compaoré «doit répondre de ses crimes»

Mariam, veuve de Thomas Sankara: Blaise Compaoré «doit répondre de ses crimes»

 [GARD align= »center »]

Mariam, veuve de Thomas Sankara: Blaise Compaoré «doit répondre de ses crimes»|Capture YouTube

Mariam, veuve de Thomas Sankara: Blaise Compaoré «doit répondre de ses crimes»|Capture YouTube

Mariam Sankara, veuve du Président Thomas Sankara a, dans une lettre, félicité le peuple burkinabé pour «avoir réhabilité» le prédécesseur de  Blaise Compaoré au pouvoir. Elle exhorte aussi les familles qui pont perdu les leurs lors des manifestations ayant conduit à la chute de Blaise Compaoré «de saisir la justice nationale et internationale» pour que le président déchu «réponde de ses crimes».

«Je tiens à remercier les burkinabè qui ont contribué (…) à éviter le chaos politique dans lequel Blaise Compaoré et ses amis voulaient plonger le Burkina Faso», a écrit Mariam Sankara. Avant de signifier que Blaise et ses «sbires ont endeuillé le peuple», dont Mme Sankara partage la douleur. Pour cela, dans sa lettre, Mariam Sankara exhorte les «familles éplorées à saisir la justice nationale et internationale pour que Blaise Compaoré réponde de ses crimes».

La veuve de l’ancien président du Burkina, Thomas Sankara assassiné en 1987, est d’avis que l’image de médiateur de la sous-région dont Blaise Compaoré s’est drapé ne doit pas le disculper.

«Ce monsieur qui était sollicité comme médiateur dans les conflits, était en réalité celui qui les attisait. Des pays comme l’Angola, le Libéria, la Sierra Leone, le Mali, la Guinée et la Côte d’Ivoire ont subi ses manœuvres de déstabilisation», explique Mariam Sankara.  Avant de conclure: «Non, il (Blaise Compaoré) ne doit pas couler des jours paisibles à Yamoussoukro. Il doit répondre de ses actes et crimes de sang».

Baba Mballo
© OEIL D’AFRIQUE

Baba Mballo

Baba Mballo

Journaliste à oeil d'Afrique, basé à Dakar (Sénégal)


Tags assigned to this article:
BurkinaMariam Sankara

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Gambie : Le ministre gambien de la justice annonce une révision de la Constitution

[GARD align= »center »] Abubacarr Tambadou, le nouveau ministre gambien de la Justice a annoncé sa volonté d’entamer une révision de la

Burkina Faso: L’opposition ouverte au dialogue, mais reste ferme sur le départ de Compaoré

 [GARD align= »center »] Zéphirin Diabré, le Chef de file de l’opposition burkinabè a indiqué mercredi que les opposants sont prêts à

Togo: pour Amnesty, les violences de Mango «ne doivent pas rester impunies»

[GARD align= »center »] La situation qui a prévalu durant tout le mois de novembre dans la ville de Mango (environ 600

9c ommentaires

Espace commentaire
  1. Le Bon Tachini
    Le Bon Tachini 3 novembre, 2014, 07:17

    Je pense qu’elle a raison.Il doit nous dire pourquoi il a fait ce qu’il a fait!

    Répondre à ce commentaire
  2. serge tebou
    serge tebou 3 novembre, 2014, 11:24

    je pence quiel doir payer pour ces attes

    Répondre à ce commentaire
  3. le regard
    le regard 3 novembre, 2014, 13:27

    Quitte la,on a pas lutter pour servir ta vengeance madame Sankara,tu as tt ce que tu veux,s’accrocher a une vengeance ne nous fera pas avancer ,regle ton probleme avec Compaoré Madame

    Répondre à ce commentaire
  4. ibrahima.a.diallo@gmail.com
    ibrahima.a.diallo@gmail.com 3 novembre, 2014, 16:09

    je suis vraiment d’avis avec elle!

    Répondre à ce commentaire
  5. le regard
    le regard 3 novembre, 2014, 20:28

    On a lutter pour qu’il quitte parce qu on a faim mais pas pourse venger,debrouiller vous madame avec Compaore pour votre vengeance vous en avez largement les moyens ,nous nous avons toujours faim

    Répondre à ce commentaire
  6. bah
    bah 4 novembre, 2014, 01:39

    Aujourd’hui le Burkinabés ont besoin d’une personne qui pourra faire l’affaire du pays

    Répondre à ce commentaire
  7. KABRE
    KABRE 4 novembre, 2014, 09:31

    je pense qu’il est hasardeux d’assimiler la situation actuelle du Burkina à une réhabilitation du Capitaine Thomas SANKARA. Aussi, de ce que je sais, pendant la présidence de son défunt mari, paix à son âme, des fils et filles du pays ont perdu la vie. On pourrait inviter les familles de ces personnes également à recourir à la justice. Evitons de remuer les couteaux dans les plaies et avançons.

    Répondre à ce commentaire
  8. Toe
    Toe 4 novembre, 2014, 17:22

    Mon capitaine Thomas SANKARA repose en paix

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*