Le Maroc dénonce l’agression physique de l’un de ses diplomates par un responsable algérien à Sainte-Lucie

[GARD align= »center »]

Le diplomate marocain a été conduit à l’hôpital à la suite de l’agression selon les autorités de son pays |© Capture d’écran de compte Twitter @yabiladi_maroc

Le Maroc a dénoncé ce jeudi « l’agression physique » de l’un de ses diplomates par un responsable algérien lors de la réunion du comité onusien des 24 sur l’île de Sainte-Lucie dans les Caraïbes.

L’incident a eu lieu lorsque le Directeur général du ministère des Affaires étrangères, Soufiane Mimouni, a agressé physiquement l’adjoint de l’ambassadeur marocain.

« Notre diplomate a dû partir à l’hôpital, la réunion a été interrompue, une plainte a été déposée », a fait savoir un haut responsable marocain.

« Depuis ces dernières années, à chacune de ces réunions se pose le problème de la représentativité pour nos provinces du sud, où nos représentants élus contestent la présence du Front polisario », a expliqué ce responsable.

Cité par l’AFP, le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita a confirmé l’incident: « Arriver ainsi à transgresser tous les us et coutumes diplomatiques, de la part d’un haut diplomate, troisième personnage du MAE algérien, c’est grave. Ce genre d’extrême, jusqu’à l’agression physique, c’est unique dans les annales ».

« Cela traduit une extrême nervosité de la diplomatie algérienne: qu’un représentant algérien se déplace jusqu’à Sainte-Lucie, et énervé par la demande de nos représentants, en vienne ainsi aux mains. C’est d’autant plus surprenant de la part d’un pays (l’Algérie) qui se dit simplement observateur » au Sahara, a-t-il fait remarquer, appelant Alger « à plutôt contribuer à une solution et à assumer sa responsabilité dans ce dossier ».

Avec APA

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
agressionalgeriediplomatieMaroc

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Le Maroc interdit la fabrication et la vente de la burqa

[GARD align= »center »] Mettant en avant des raisons sécuritaires, les autorités marocaines ont interdit la fabrication et la vente de la

Maroc: comparution de deux personnes pour homosexualité

Deux jeunes hommes accusés d’homosexualité ont comparu lundi devant le tribunal de Témara, près de Rabat, a constaté un journaliste

La désespérance d’habitants d’un bidonville marocain

A Salé, ancienne cité corsaire, si la mer n’est jamais loin, c’est un océan de bâches et de taules qui

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*