Maroc: plus de 120 migrants arrêtés en tentant de gagner Ceuta et Melilla

Maroc: plus de 120 migrants arrêtés en tentant de gagner Ceuta et Melilla

 [wp_ad_camp_3]

migrants

(Image d’archives)

Plus de 120 clandestins ont été interpellés vendredi au Maroc lors de nouvelles tentatives de franchissement des frontières des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, ont annoncé les autorités marocaines.

Le dispositif de sécurité mis en place au poste-frontière de Ceuta a empêché une tentative groupée d’émigration illégale, menée par près de 150 personnes, a annoncé la préfecture de Tanger dans un communiqué, faisant état de 84 arrestations.

Auparavant, dans un communiqué distinct cité par l’agence MAP, les autorités de Nador (nord-est) avaient annoncé qu’environ 260 migrants clandestins avaient tenté de passer vers Mellila dans la matinée. Quarante candidats à l’émigration clandestine ont été interpellés, avaient-t-elles ajouté.

En début de semaine, un millier de migrants avaient lancé un assaut massif pour tenter de pénétrer dans cette même enclave espagnole, selon la préfecture de Melilla.

Cette tentative avortée démontre une fois de plus l’extrême pression migratoire sur la ville et la nécessité de renforcer les mesures anti-intrusion, avait assuré la préfecture.

La triple frontière grillagée qui enserre Melilla est longue de 11 km et haute de sept mètres. L’Espagne a récemment décidé de réinstaller des barbelés dans sa partie supérieure –dispositif qui avait été supprimé en 2006–, provoquant de vives protestations d’organisations de défense des droits de l’Homme et du parti socialiste (opposition).

Les enclaves de Ceuta et Melilla sont les deux seules frontières terrestres entre l’Afrique et l’Europe. D’après une ONG marocaine, plus de 40 migrants sont morts ces deux dernières années en tentant d’y entrer illégalement.

D’autres clandestins essaient de traverser le détroit de Gibraltar, large d’une vingtaine de kilomètres, pour gagner le continent européen.

[wp_ad_camp_1]

Cet automne, le Maroc a annoncé avoir renforcé la surveillance de son littoral nord. Depuis, la préfecture de Tanger annonce presque chaque jour l’interpellation de clandestins.

Parallèlement, Rabat a annoncé une vague de régularisations exceptionnelles en 2014 pour les 25.000 à 40.000 clandestins se trouvant sur son sol.

Avec l’AFP

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
Maroc

Related Articles

Le Royaume du Maroc va former 500 imams maliens sur plusieurs années

Le Maroc et le Mali vont signer un accord pour la formation dans le royaume chérifien de 500 imams maliens,

Maroc: Opération coup de poing ant-terroriste, une cellule djihadiste démantelée

[GARD align= »center »] La brigade nationale de la police judiciaire marocaine, en étroite collaboration avec la direction générale de la surveillance

L’Algérie, à l’heure des contrôles de la virginité des femmes

Médecins, avocats, et a fortiori victimes, tous sont atterrés et profondément heurtés par la recrudescence de contrôles routiers, qui sortent

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*