Maroc : premiers sésames pour les migrants

Maroc : premiers sésames pour les migrants

[GARD align= »center »]

Maroc immigrés

©DR

Le royaume du Maghreb, qui a initié un vaste processus de régularisation des migrants sans-papiers sur l’étendue de son territoire, tient coute que coute à ce que cette campagne, qui est vraie révolution en matière de politique d’immigration en Afrique et dans le monde, soit une réussite. Ainsi, un mois seulement après le début des  opérations d’enregistrement des migrants qui répondent aux critères d’octroi de la carte de séjour,  une centaine de migrants doivent recevoir leurs cartes de séjour ce matin.

Heureux de faire partie du premier lot, ces migrants, qui se sont tôt ce matin rendu à la préfecture de police de la Wilaya de Rabat, ne cachent pas leur joie. ‘’Je remercie Dieu qu’aujourd’hui je puisse enfin disposer d’une carte de séjour. Je ne sais comment dire aux autorités marocaines’’, lance émue Rosie Ewango, une congolaise de Brazzaville qui vit au Maroc depuis cinq ans. Une joie que partage aussi Mamadou Diallo, un guinéen de Conakry. ‘’Désormais, je suis libre de tout mouvement. Je peux maintenant aller chez moi à Conakry  et revenir au Maroc sans souci’’.

En démarrant l’opération de délivrance des cartes de séjour, quelques semaines seulement après le lancement de la campagne de régularisation, le Maroc, sous l’impulsion de son souverain dont la politique très ouverte sur l’Afrique tranche avec le passé, notamment sur les rancœurs liées à la question du Sahara marocain, veut montrer à la face du monde qu’il est un pays qui respecte ses engagements.

Pour le ministre des Marocains de l’Etranger et en charge des Affaires de la Migration, Annis Birrou, cette campagne qui doit s’étendre le long de l’année 2014, est une affaire que le Maroc prend à cœur. ‘’Le Roi Mohamed VI a donné des injonctions fermes au gouvernement pour que  tous les migrants en situation d’être régularisés puissent obtenir des papiers qui leur permettent de séjourner légalement sur le territoire marocain et puisse jouir des droits vont avec, nous tiendrons donc nos engagements’’, rassure-t-il.

Pour bien des migrants qui avaient quelques appréhensions sur la matérialisation de ce processus de régularisation, l’heure est à sérénité. ‘’Nous sommes vraiment heureux de voir les premières cartes de séjour délivrées’’, se réjouit Issa Papa Keita, un sénégalais qui dispose d’un contrat de travail de deux ans et qui attend avec impatience son tour.

A l’Organisation Démocratique des Travailleurs Immigrés, ODTI, syndicat des immigrés et qui a été aux avant-postes du combat pour la régularisation, on ne cache pas non plus sa satisfaction. ‘’Ce matin, nous avons accompagné des migrants bénéficiaires de carte de séjour pour déposer les photos et autres documents en vue de la carte de séjour qu’ils doivent obtenir après demain’’, renseigne Marcel Amiyeto, ce congolais de Kinshasa  qui dirige l’ODTI  depuis sa création.

En marge donc de cet événement, le secrétaire général de l’ODTI tient aujourd’hui une conférence destinée à faire le bilan de parcours des opérations de régularisation dont cette organisation accompagne depuis le 2 janvier dernier.

[GARD align= »center »]

Il faut rappeler que le Maroc a mis en place une politique courageuse en matière de politique d’immigration depuis septembre 2013. Après la régularisation de la situation de quelques cinq cents réfugiés début novembre, le gouvernement marocain avait mis en place une délégation intergouvernementale chargé de mettre en place les critères de régularisation et de piloter le processus en cours.

Mohamed Mboyo Ey’ekula
© Oeildafrique.com


Tags assigned to this article:
Maroc

Related Articles

Le Maroc accuse Alger d’avoir expulsé des Syriens vers le royaume

[GARD align= »center »] Le Maroc a accusé l’Algérie d’avoir expulsé vers sa frontière un groupe de 55 Syriens, dont des femmes

Attentat d’Istanbul: 13 suspects arrêtés, le scénario se précise

[GARD align= »center »] La police turque a arrêté 13 suspects, dont trois étrangers, au surlendemain des attentats suicide à l’aéroport d’Istanbul. Le

Le Maroc a vocation à devenir un « pays émergent », selon Mohammed VI

 [GARD align= »center »] Le roi Mohammed VI a estimé mercredi que le Maroc avait vocation à intégrer le club « des pays

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*