Mauritanie : L’opposition dénonce la vacance du pouvoir et demande une transition

Mauritanie : L’opposition dénonce la vacance du pouvoir et demande une transition

En Mauritanie, les partisans de l’opposition politique mauritanienne manifestent contre le président du pays Mohamed Ould Abdel Aziz, à Nouakchott, le 2 mai 2012.
AFP

Saleh Ould Hanenna, président en exercice de la Coordination de l’opposition démocratique en Mauritanie (COD), a réclamé l’instauration d’une période de transition suivie d’élections transparentes, lors d’un meeting jeudi soir à Nouakchott.

Ould Hanenna a expliqué que cette période de transition est dictée par le « vide constitutionnel » que vit le pays après l’hospitalisation prolongée du président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz, blessé par balles le 13 octobre dernier au nord de Nouakchott.

Ould Abdel Aziz est soigné en France depuis ces tirs de feu qualifiés « d’accidentels » par le gouvernement mauritanien en dépit des doutes exprimés par la COD qui regroupe une dizaine de partis.

Dans son mot devant des milliers de manifestants, Ould Hanenna a exigé des explications convaincantes de l’incident ainsi que l’état de santé réel du Président de la République.

De son côté, le président du Rassemblement des forces démocratiques (RFD), Ahmed Ould Daddah, a considéré que le pays traverse une « situation très grave » dont la seule issue réside dans un dialogue inclusif entre tous les protagonistes politiques.

Face à la COD, il existe en Mauritanie une autre opposition moins radicale conduite par Messoud Ould Boulkheir, président de l’Assemblée nationale et chef de l’Alliance populaire progressiste (APP) et qui est partenaire dans un dialogue avec la majorité présidentielle.

Contrairement au scepticisme de la Coordination, Ould Boulkheir s’est montré rassurant mercredi en révélant une conversation téléphonique avec le président Aziz au cours de laquelle ce dernier a assuré que sa santé « s’améliore ».

Avec APA

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
MauritanieMohamed Ould Abdel Aziz

Related Articles

La RDC n’a jamais été une priorité pour Obama

Pourquoi le président Obama a-t-il laissé tomber le seul pays africain qu’il avait promis d’aider? Durant son court mandat de

De Youssou Ndour aux occidentaux : « Arrêtez de nous commander et respectez-nous en tant que pays souverain !»

[GARD align= »center »] Le ministre conseiller du président du Sénégal, Youssou Ndour ne mache pas ses mots. Le célèbre artiste et

RDC: affrontements entre rebelles du M23 et l’armée au nord de Goma

Des affrontements opposaient lundi matin des rebelles congolais du M23 à l’armée congolaise au nord de la ville stratégique de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*