Menace terroriste au Mali : le gouvernement réinstaure l’état d’urgence pour dix jours

[GARD align= »center »]

Personnes transportant des blessés après l'attaque de l'hôtel Radisson Blu, Bamako, 25 novembre 2015 © Baba Ahmed / AP / SIPA

Personnes transportant des blessés après l’attaque de l’hôtel Radisson Blu, Bamako, 25 novembre 2015 © Baba Ahmed / AP / SIPA

L’état d’urgence proclamé par le gouvernement malien, pour une durée de dix jours, a pris effet dès mardi.

« L’institution de l’état d’urgence vise à donner aux autorités compétentes les moyens de droit leur permettant de mieux circonscrire et combattre tout projet d’atteinte à la sécurité des personnes et de leurs biens et toute tentative de troubles à la quiétude des populations », a déclaré lundi 21 décembre le gouvernement dans un communiqué, sans donner davantage de précisions. Elle donne notamment plus de possibilités d’interventions aux forces de sécurité et restreint les rassemblements.

Cette nouvelle décision intervient après une série d’attaques terroristes dans le centre et le nord du Mali. Le 17 décembre, trois personnes, dont au moins un animateur, avaient été tuées par un homme armé devant la radio Tahanite, un organe d’informations communément appelé la radio chrétienne de Tombouctou.

La menace Belmokhtar 

L’état d’urgence avait déjà été proclamé pour une durée de dix jours  après l’attaque contre l’hôtel Radisson Blu à Bamako, revendiquée par Al Mourabitoune (le groupe du chef jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar) qui avait fait 22 morts.

Selon une des nombreuses officines de renseignements opérant au Sahel, Belmokhtar envisagerait de lancer au cours des prochaines semaines de nouvelles opérations dans une ou plusieurs villes du Mali. Plusieurs scénarios sont pris en compte, notamment une attaque contre des agences bancaires à Gao.

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


[GARD align="center"] [fbcomments]

Related Articles

« L’actualité africaine en 5 titres » du 04 août 2016

[GARD align= »center »] Le chef de Boko Haram conteste son « limogeage » L’organisation Etat Islamique a annoncé mercredi dans un communiqué la

Libéralisation de l’espace audiovisuel ivoirien: 4 télévisions privées autorisées à s’installer

[GARD align= »center »] La Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) de Côte d’Ivoire, organe de régulation du secteur audiovisuel, a

Sénégal: les députés votent des lois supprimant Sénat et vice-présidence

Les députés sénégalais ont adopté des projets de loi supprimant le Sénat et la vice-présidence, deux institutions largement décriées, pour

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*