La MISCA souligne son rôle dans le processus électoral en Centrafrique

La MISCA souligne son rôle dans le processus électoral en Centrafrique

[GARD align= »center »]

Jean Marie Michel Mokoko

Le chef de la mission onusienne, le général Jean Marie Michel Mokoko | © Capture d’écran FRANCE 24

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la Centrafrique (MISCA) ne s’occupe pas seulement des questions sécuritaires mais a aussi « la charge de suivre le processus électoral et d’apporter le concours nécessaire qu’il faut », selon le général Jean Marie Michel Mokoko.

Le général Jean Marie Michel Mokoko s’exprimait au sortir d’une séance de travail avec le bureau de l’autorité nationale des élections conduit par son président Dieudonné Kombot Yaya, au siège de l’institution électorale à Bangui, le général Mokoko s’est réjoui des avancées opérées par l’Agence nationale des élections (ANE), ajoutant toutefois qu’il reste encore beaucoup à faire.

[GARD align= »center »]

Le chef de la MISCA présentait à son hôte le nouveau responsable de la section élection de la MISC. Les deux hommes ont échangé sur leurs missions respectives dont le dénominateur commun est l’organisation des élections. 

Le général Jean Marie Michel Mokoko est en service à Bangui depuis le 19 décembre 2013.

©Oeildafrique.com

[wp_ad_camp_4]


Tags assigned to this article:
CentrafriqueMISCA

Related Articles

Burundi: des milliers de personnes aux funérailles de l’opposant Zedi Feruzi

De deux à trois mille personnes ont assisté dimanche à Bujumbura aux funérailles de l’opposant Zedi Feruzi, abattu la veille

Centrafrique: quatre morts dans de nouveaux heurts à Bangui

[GARD align= »center »] Au moins quatre personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées dans des heurts qui ont éclaté dans

Des milliers de Camerounais manifestent contre Boko Haram à Yaoundé

« Boko Haram, tu vas mourir », « Boko Haram, tu es mort »: des milliers de Camerounais sont descendus dans la rue samedi

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*