Alerte Infos

Mise en garde américaine contre un attentat prochainement en Ouganda

Mise en garde américaine contre un attentat prochainement en Ouganda
Image d’archive|Des soldats et des policiers lourdement armés se sont déployés dans la capitale ougandaise Kampala|AFP

Image d’archive|Des soldats et des policiers lourdement armés se sont déployés dans la capitale ougandaise Kampala|AFP

L’ambassade des Etats-Unis en Ouganda a mis en garde mercredi ses ressortissants contre une probable attaque terroriste qui pourrait avoir lieu prochainement dans la capitale Kampala.

L’ambassade des Etats-Unis a obtenu des informations sur des menaces terroristes probables visant des endroits fréquentés par des Occidentaux, incluant des citoyens américains, à Kampala, et qu’un attentat pourrait avoir lieu prochainement, a indiqué l’ambassade.

Faisant preuve de la plus grande prudence, la mission diplomatique américaine a annulé quelques rendez-vous non essentiels programmés dans des hôtels locaux dans les prochains jours, et les ressortissants américains doivent s’attendre à des contrôles de sécurité renforcés autour de la zone des hôtels, a précisé l’ambassade.

Les Etats-Unis n’ont pas donné de détails sur ces soupçons, mais l’Ouganda a déjà subi dans le passé des attaques des miliciens shebab, liés à Al Qaida. L’Ouganda contribue largement aux forces armées de l’Union africaine qui combattent la rébellion shebab en Somalie.

Le 11 juillet 2010 à Kampala, deux kamikazes avaient déclenché leur ceinture d’explosifs, l’un dans un restaurant éthiopien, l’autre dans le bar d’un club de rugby, tuant 76 personnes, alors que les deux établissements retransmettaient la finale de la Coupe du monde de football.

L’ambassade américaine avait déjà lancé l’alerte en septembre 2014. La police ougandaise avait alors assuré avoir intercepté des ceintures d’explosifs chez des islamistes présumés, arrêtant 19 personnes.

Les Etats-Unis avaient alors assuré que ces islamistes étaient déterminés à venger leur leader Ahmed Abdi Godane, tué dans une frappe américaine au mois de septembre dernier.

L’attaque du centre commercial Westgate de Nairobi, la capitale kényane, en septembre 2013, est également attribuée aux shebabs, qui ont appelé récemment à multiplier les attaques contre de tels endroits.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
Ouganda

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

RDC: une nouvelle coalition de rebelles veut renverser Kabila

KINSHASA (AFP) – Une nouvelle coalition de groupes armés majoritairement basés au Sud-Kivu, dans l’Est de la République démocratique du

Burundi: le pouvoir accuse le Rwanda d’aider les putschistes à renverser Nkurunziza

Plus rien ne va entre le Burundi et le Rwanda face à l’entêtement de Pierre Nkurunziza à briguer un troisième

NBA: Des propos racistes du propriétaire des Clippers soulèvent l’indignation

[GARD align= »center »] Selon l’enregistrement d’une conversation datant du 9 avril rendu public par le site d’informations people TMZ, le président

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*