RDC : Une mission et des défis colossaux pour Samy Badibanga.

[GARD align= »center »]

A 54 ans, Samy Badibanga est le nouveau Premier ministre congolais chargé de mener la RDC aux élections © Ch. Rigaud

A 54 ans, Samy Badibanga est le nouveau Premier ministre congolais chargé de mener la RDC aux élections © Ch. Rigaud

C’est connu. La République Démocratique du Congo tient son nouveau premier ministre du nom de Samy Badibanga Ntita. Nommé ce jeudi 17 novembre par le Chef de l’Etat, Joseph Kabila, le tout nouveau Chef du Gouvernement va diriger le gouvernement dit d’union nationale sorti du dialogue national. Une mission qui vraisemblablement ne devrait pas être le plus facile. Analyse.

On l’attendait depuis plusieurs jours et voilà qui est fait. Le nouveau Premier Ministre de la République Démocratique du Congo a été nommé. Il se nomme Samy Badibanga Ntita. Celui qui était jusque là, Président du groupe parlementaire Udps et alliés a séduit le Président Joseph Kabila qui lui a porté son choix lui préférant à plusieurs prétendants.

Le nouveau Chef du Gouvernement qui va chapeauter le gouvernement d’union nationale devra faire face à d’énormes défis.

Une montagne des défis.

Samy Badibanga tombe sur un moment très crucial de la politique congolaise. Face à lui se dressent en effet des défis énormes qu’il est appelé à relever dans ses nouvelles fonctions.

Le tout premier et certainement, le plus grand c’est l’organisation des prochaines élections dans le pays. Dans son discours sur l’état de la nation l’avait si bien rappelé que le Premier Ministre aura pour mission d’organiser les scrutins.

Un des problèmes à la base de la situation que vit la RDC actuellement. Les élections prévues cette année pour déterminer le successeur de Joseph Kabila arrivé au soir de son second et dernier mandat ont été reportées plongeant le pays dans un flou systématique. Face à cela, il a été convoqué un dialogue qui a débouché d’une période de transition dans l’après mandat de Kabila. Un dialogue justement boycotté par le Rassemblement de l’opposition.

Et même si ces élections ont été programmées l’an prochain, la grande équation serait de vraiment les organiser. Lorsque l’on sait qu’il faut des moyens pour cela, des moyens que justement Badibanga devra mobiliser et trouver en composant avec un très maigre budget de seulement 4 milliards légué par son prédécesseur. Les élections nécessitent environ 1 milliard USD. Y parviendra-t-il ? La question est posée. 

Autre défis, et non le moindre sur la table du nouveau Premier Ministre, c’est de gouverner un pays à multiples urgences. Economie, social, infrastructures, et tant d’autres, des secteurs prioritaires sont légions. Et attendent des actions concrètes. Comment s’y prendre ? Voilà une autre paire de manche non négligeable.

Le très dérangeant Rassemblement à gérer

C’est un fait. Le Rassemblement de l’opposition constitué par une forte majorité des partis d’obédience de l’opposition dérange énormément depuis un temps. Il est catégorique, après la fin constitutionnelle de son mandat, Joseph Kabila doit quitter ses fonctions. Pour y parvenir, il initie une panoplie de mouvement de protestation. Dans le lot, des appels à la ville morte et bien entendu les fameux cartons jaunes devant être transformés en rouge. Samy Badibanga saura-t-il gérer le très perturbateur Rassemblement même si il est proche de l’Udps tenor du Rassemblement ? La question est posée.

Parmi les défis, il y a aussi l’opération conviction sur le plan international. Là où Kabila et son régime son plus que détesté. Parviendra-t-il à calmer l’occident ?

Visiblement, Samy Badibanga a du pain sur la planche.

Freddy Mulumba
Kinshasa – © OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]

Freddy Mulumba

Freddy Mulumba

Journaliste basé à Kinshasa, République Démocratique du Congo


Tags assigned to this article:
RDCSamy Badibanga

[GARD align="center"]

Related Articles

RDC FOOTBALL: DRAME À KANANGA

La rencontre de la 7ème journée de D1 entre l’US Tshinkunku et Sanga Balende (0-0) s’est conclue par une flambée

RDC : « Les élections auront bel et bien lieu » à tous les échelons, dixit Joseph Kabila

[GARD align= »center »] Plus qu’une simple phrase, c’est une confirmation qui n’est pas passée inaperçue. Nous sommes à Lubumbashi, dans la

RDC: l’Assemblée nationale adopte le projet de loi électorale

L’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo a adopté samedi soir un projet de loi électorale susceptible d’entraîner le

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*