Mohamed VI aux Etats-Unis : le Maroc s’en enthousiasme

Mohamed VI aux Etats-Unis : le Maroc s’en enthousiasme

King of Morocco Mohamed VI reviews honor guard during welcoming ceremony in Brasilia.

Le roi du Maroc sera reçu demain le 22 novembre par le président américain Barack Obama. Cette visite du souverain chérifien aux Etats-Unis suscite un enthousiasme à nulle autre pareille à travers le pays. Ambiance à un jour de l’événement !

Dans les salons feutrés, de Rabat à Marrakech en passant par Casablanca, on ne parle que de ça. La presse, elle, unanime, s’est quasiment arrêtée sur l’événement.

Depuis une semaine, les Unes des journaux se ressemblent et ne portent que sur les préparatifs de cette visite de travail du roi Mohammed VI aux Etats-Unis.

L’Opinion, quotidien de Rabat, relaie la lettre des neuf anciens ambassadeurs des Etats-Unis qui invitent Obama à ‘’une vision commune’’ avec le roi marocain sur les questions de l’Afrique et surtout le Sahel.  Même son de cloche qu’embouche le quotidien Akhbar Al Yaoum qui relève qu’un lobby marocain au sein du congrès américain souhaite que le président américain apporte un ‘’soutien politique américain ferme » en vue « d’une solution politique » au Sahara basée sur « le plan d’autonomie élargie sous la souveraineté marocaine ».

Il convient de souligner que cette visite du roi du Maroc intervient plus de cinq ans après l’arrivée au pouvoir du président américain dont le message de fermeté à l’égard des Etats africains qui violent les droits de l’Homme avaient créé une distance entre Obama et des nombreux chefs d’Etat africain

Le roi Mohamed VI avait succédé à son défunt père, le roi Hassan II, en 1999 et avait été reçu à Washington successivement George Bush et Bill Clinton en 2000 et 2002. Mais sous Obama, les divergences sur la question du Sahara occidental, avait  crispé les relations entre Washington et Rabat.

Mais, grâce à la politique clairvoyante du jeune roi marocain, surtout en matière de démocratie, des droits de l’Homme et surtout au progrès économique réalisé par son pays sous son impulsion, le Maroc, qui a fini par charmer, suscite de plus en plus d’intérêt aux Etats-Unis.

 Ainsi, naturellement, les deux hommes d’Etat discuteront sur « la lutte contre l’extrémisme, le soutien aux transitions démocratiques et la promotion du développement économique au Moyen-Orient et en Afrique », a précisé un communiqué de la Maison Blanche.

Ce même communiqué souligne par ailleurs que « cette visite rehaussera la longue amitié entre les Etats-Unis et le Maroc et renforcera le partenariat stratégique ». Mais Obama tient aussi à évoquer avec Mohamed VI « le soutien américain aux réformes démocratiques et économiques en cours au Maroc ».

Après l’admission de son pays au conseil des droits de l’Homme de l’ONU, Mohamed VI a donc là une autre occasion d’ouvrir d’autres perspectives pour le Maroc qui a repris toute sa place en Afrique.

Mohamed Mboyo Ey’ekula
Maroc- Oeildafrique.com

 

 

Mohamed Mboyo Ey'ekula

Mohamed Mboyo Ey'ekula

Journaliste - Politologue.


Tags assigned to this article:
barack obamaMarocMohamed VIusa

Related Articles

Maroc : des milliers de personnes manifestent contre le gouvernement

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté dans le calme dimanche à Rabat. Il s’agissait de militants dénonçant la « corruption » ou

Paris-Rabat: Les autorités marocaines suspendent tous les accords de coopération judiciaire

[GARD align= »center »] Tous les accords de coopération judiciaire entre le Maroc et la France sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. Cette

Immigration clandestine : Le Maroc intercepte 71 nouveaux candidats aux larges de ses côtes

Malgré les drames et les conséquences fâcheuses du phénomène de l’immigration clandestine, plusieurs africains sont toujours candidats. La plupart savent

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*