Nairobi: sommet lutte contre la famine

Nairobi: sommet lutte contre la famine
2,8 millions de personnes, dont 1,25 million d’enfants, nécessitent une aide humanitaire d’urgence en Somalie, selon l’ONU. © REUTERS


Les assises de deux jours ouvertes hier dans la capitale kényane sont centrées sur le droit à l’alimentation.

La rencontre, convoquée par le rapporteur spécial des Nations unies, avec le soutien de deux agences de l’organisation, le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme et l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture, est un moment propice pour faire partager des expériences et connaissances sur les moyens de combattre la famine en Afrique orientale et australe.
Dans une déclaration rendue publique avant la tenue du sommet, le rapporteur spécial des Nations unies pour le droit à l’alimentation, Olivier De Schutter, a fait savoir que plusieurs pays de la région avaient déjà adopté des amendements constitutionnels, des lois-cadres, des stratégies, des politiques et des programmes pour « renforcer la protection du droit à l’alimentation ».

Près d’une cinquantaine d’experts en alimentation et nutrition ainsi que des parlementaires, représentants d’institutions des droits de l’Homme et décideurs d’Afrique du Sud, du Kenya, du
Malawi, du Mozambique, d’Ouganda, du Rwanda, de Tanzanie, de Zambie et du Zimbabwe discutent sur place des moyens de renforcer la protection du droit à la nourriture dans la région.
N.N’G



Related Articles

Bataille rangée entre « Kényans » et Somalis dans un quartier de Nairobi

  En vagues successives qui chacune leur tour avancent puis refluent sous une pluie de pierres, jeunes d’ethnie somalie d’un

Espérance de vie, d’éducation et de revenus: l'afrique avance

Par Alain Faujas À en croire le dernier rapport du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), le continent

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*