Nelson Mandela fut  »trop aimable avec les non Noirs », selon Mugabe

Nelson Mandela fut  »trop aimable avec les non Noirs », selon Mugabe

Le symbole de le lutte anti-apartheid, Nelson Mandela a été la cible des attaques verbales du président Robert Mugabe du Zimbabwe qui a estimé que le premier président noir de l’Afrique du Sud a « été trop aimable envers les non Noirs ».

Le journal sud-africain, The Sunday Independent a révélé dans son édition de samedi que Mugabe avait déclaré dans une émission de débats en différé que les politiques de réconciliation de Mandela, actuellement âgé de 94 ans, avaient été trop injustes vis-à-vis des Noirs.

Selon le journal, Mugabe aurait confié à Dali Tambo, le présentateur de l’émission qui devrait être diffusé dimanche prochain, que “Mandela a été trop saint”.
« Mandela est allé un peu loin en faisant du bien aux communautés non noires, et dans certains cas aux dépens des Noirs… cela a été trop complaisant, trop bon, trop saint », a-t-il martelé.

Le même journal affirme que dans certaines parties de l’émission, on peut voir des images de l’épouse de Mugabe, Grace, dans une ferme laitière et également à Harare, avant les fêtes de Noël.

Selon le journal, Tambo qui a été accusé de vouloir soigner l’image de Mugabe à travers cet interview, a rejeté de telles allégations, précisant qu’il n’avait aucune autre raison de montrer Mugabe (88 ans) dans son émission et qu’il n’avait pas à s’excuser de quoi que ce soit à ce sujet.

« J’ai interviewé le dirigeant rhodésien Ian Smith au Cap dans une série précédente …Mugabe est une icône », aurait-il encore confié au même journal.

Dans le même temps, The Sunday Times a également soutenu que Mugabe avait expliqué à Dali Tambo qu’il n’était pas près de quitter le pouvoir, car les Zimbabwéens avaient encore besoin de lui à la tête du pays, ajoutant que son âge avancé ne l’obligerait pas à se démettre de ses fonctions.

Oeil d’Afrique avec APA

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
afrique du sudzimbabwe

Related Articles

Voilà pourquoi les Congolais, malgré les promesses de Tshisekedi continuent encore de croire

Près de trois semaines après les « élections » congolaises, il y en a qui s’obstinent encore à se raconter des histoires.

RDC: Paris craint le risque des trafics d’armes

Les affrontements en cours entre l’armée congolaise et les mutins offriraient une opportunité aux différents marchands d’armes. Le ministère français des

RDC: Bruno Mavungu Puati nommé secrétaire général à l’UDPS

Bruno Mavungu Puati vient d’être confirmé par Étienne Tshisekedi à ce poste en remplacement de Jacquemin Shabani. Face aux critiques

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*