Niger: le réseau « Airtel-Niger » accusé d’escroquerie

Niger: le réseau « Airtel-Niger » accusé d’escroquerie
Airtel Niamey

Image d’archive|© DR

A Niamey, plusieurs clients d’ «Airtel-Niger» en ont ras-le-bol des prestations de la société de téléphonie. Les consommateurs ne sont pas contents des offres qui leur sont faites. Et depuis quelques jours, la compagnie est accusée d’escroquerie en utilisant des clients à travers des services comme assurance vie, sms sur le réseau.

Installée au Niger depuis 2001, «Airtel-Niger» n’a jamais cessé d’essuyer des plaintes. D’ailleurs plusieurs plaintes ont été déposées par des abonnés et des organisations de la société civile retraçant les différentes stratégies utilisées pour les escroquer.

Depuis, aucune mesure n’est prise pour pallier aux phénomènes allégués. La justice non plus, ne fait rien pour rétablir les consommateurs nigériens dans leurs droits.

«L’on a comme l’impression qu’Airtel est devenu un Etat dans un Etat. Une compagnie qui fait ce qu’elle veut quand elle veut sans aucun respect pour les clients », a indiqué un responsable de la Société civile.

Il est reproché à la société, une mauvaise taxation des forfait qui s’apparente à de l’escroquerie.

«Quand vous faites un pass de 500 FCFA pour deux jours vous donnant droit à 30 mns de communication, 30 mégas et 30 sms, et que vous vous hasardez à laisser des crédits dans votre téléphone, même si c’est 5.000 F, alors ce dernier est complètement soutiré sans aucune sommation. A quoi cela vous a-t-il servi donc de faire votre pass si ce n’est dans le souci d’économiser vos unités », a relaté Moussa Mouhamed, un responsable de l’association des consommateurs du Niger, abonné au réseau Airtel-Niger.

Même si les mêmes phénomènes sont remarqués auprès des opérateurs de plusieurs pays africains qui ne se soucient pas de respecter leurs consommateurs, l’accusation portée contre «Airtel-Niger» est suffisamment grave et la réaction de la société est attendue dans les prochains jours.

Dans la plupart des pays en Afrique, les utilisateurs des téléphonies sont comparés à des vaches à lait des sociétés de téléphonie mobile qui agissent comme dans un «No man’s land» pour faute d’un vrai contrôle.

Les consommateurs du Niger lancent l’alerte et il appartient aux Etats de prendre leurs responsabilités pour éviter des situations de ce genre vu que le coût de communication est déjà suffisamment chère en Afrique pour qu’on escroque en plus les abonnés.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
AirtelNiger

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Côte d’Ivoire : la CEDEAO dépêche 135 observateurs pour la présidentielle

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a annoncé jeudi qu’elle a déployé une mission d’observation électorale

Nigeria: Boko Haram frappe dans le fief du gouvernement faisant 21 morts dans un attentat à la bombe

[GARD align= »center »] La capitale nigériane, Abuja a été théâtre mercredi d’un nouvel attentat à la bombe qui a fait 21

Niger: 87 cadavres de migrants retrouvés mercredi dans le désert près de l’Algérie

Les cadavres de 87 migrants ont été retrouvés mercredi dans le désert nigérien, à une dizaine de kilomètres de la

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*