Niger: l’opposition « se retire » du second tour de la présidentielle

[GARD align= »center »]

Le matériel de vote photographié lors du premier tour de la présidentielle à Niamey, le 21 février 2016.|© REUTERS/Joe Penney

Le matériel de vote photographié lors du premier tour de la présidentielle à Niamey, le 21 février 2016.|© REUTERS/Joe Penney

La coalition de l’opposition nigérienne (COPA 2016) soutenant l’opposant Hama Amadou qui devait affronter le président sortant Mahamadou Issoufou, a annoncé mardi à Niamey son retrait du second tour de l’élection présidentielle prévu le 20 mars.

« L’opposition politique réunie au sein de la COPA 2016 décide de se retirer du processus électoral en cours (et) demande à ses représentants de se retirer de la Céni (Commission électorale nationale indépendante) », a affirmé l’opposant Seïni Oumarou, 3e du scrutin.

Il a notamment justifié cette décision par l’absence de « proclamation officielle » des résultats du 1er tour du 21 février et « l’iniquité de traitement entre les deux candidats » à la présidentielle, le principal rival de M. Issouffou, Hama Amadou, étant actuellement emprisonné dans une affaire controversée de trafic d’enfants.

M. Issoufou, qui brigue un deuxième mandat, avait obtenu 48,43% des suffrages devant M. Amadou (17,73%) lors d’un scrutin critiqué par l’opposition et jugé transparent par le pouvoir.

– « Violation » de la Constitution –

La COPA (Coalition pour l’alternance politique au Niger) « demande » aussi à ses élus « de cesser toutes activités » au Parlement.

« C’est avec surprise et indignation que les Nigériens se sont réveillés pour apprendre par les medias publics que le président candidat Issoufou Mahamadou a pris nuitamment un décret portant convocation du corps électoral pour le 20 mars et l’ouverture de la campagne du second tour de l’élection présidentielle le 8 mars 2016 », s’est indigné M. Oumarou.

Un communiqué du conseil des ministres lu tard lundi sur la télévision d’Etat souligne que la Cour constitutionnelle a proclamé dans un « arrêt » pris le 7 mars les « résultats définitifs » du premier tour du 21 février.

« Il n’y a pas eu de proclamation officielle en audience solennelle de la Cour constitutionnelle des résultats définitifs du premier tour de l’élection présidentielle », a noté Seïni Oumarou.

De plus, « la durée » de la campagne électorale du deuxième tour « a été réduite de 21 à 10 jours (…) en violation » de la Constitution, s’est-il insurgé.

La COPA estime aussi que Hama Amadou est « injustement privé de sa liberté en violation des standards internationaux d’élections libres, équitables et démocratiques ». Le candidat, incarcéré depuis le 14 novembre à son retour d’exil, a toujours dénoncé un « dossier politique », ce que réfute le gouvernement, parlant d’un « dossier de droit commun ».

« La COPA tient le président Issoufou et la Cour constitutionnelle pour seuls responsables de la dégradation de la situation socio-politique au Niger », a ajouté la COPA.

AFP

[GARD align= »center »]

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.



[fbcomments]

Related Articles

Burkina: opposition et armée ont choisi leurs candidats pour la présidence

[GARD align= »center »] L’armée, la société civile et l’opposition au président déchu Blaise Compaoré ont annoncé samedi avoir choisi leurs candidats

Le « retrait total » des soldats onusiens en Côte d’Ivoire prévu le 30 avril 2017

[GARD align= »center »] Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté une résolution annonçant le « retrait total » des Casques bleus

Sénégal: des milliers de manifestants pour la libération du maire de Dakar

[GARD align= »center »] Des milliers de manifestants ont réclamé vendredi soir à Dakar la libération du maire de la capitale sénégalaise,

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*