Niger: Seïni Oumarou, le chef de file de l’opposition investi candidat à la présidentielle de 2016

[GARD align= »center »]

Seïni Oumarou, le chef de file de l'opposition au Niger, le 1er novembre 2015 à Niamey

Seïni Oumarou, le chef de file de l’opposition au Niger, le 1er novembre 2015 à Niamey

Seïni Oumarou, le chef de file de l’opposition au Niger, a été investi candidat à la présidentielle de début 2016, a annoncé dimanche son parti.

Seïni Oumarou a été investi samedi lors d’une cérémonie au stade d’Agadez, la grande ville du nord du Niger, « en présence de milliers de personnes », a indiqué à l’AFP, Issoufou Tamboura, un membre du Mouvement national pour la société du développement (MNSD), le parti qui a dirigé le Niger de 1999 à 2010.

Ancien Premier ministre (2007-2009), Seïni Oumarou, 65 ans, se présentera pour la deuxième fois à l’élection présidentielle. En 2011, il avait été battu au second tour du scrutin par l’actuel président, Mahamadou Issoufou.

Son investiture porte à six le nombre de candidats officiellement déclarés à ce jour à la présidentielle, dont le premier tour couplé à des législatives est prévu le 21 février 2016.

Outre M. Oumarou, cinq autres personnalités se sont officiellement déclarées candidates: l’actuel président Mahamadou Issoufou, l’ancien ministre du Plan Amadou Boubacar Cissé, Abdou Labo, ex-ministre de l’Agriculture, Hama Amadou, l’ex-président du Parlement et Kassoum Moctar, un autre ex-ministre.

Abdou Labo, qui a bénéficié d’une liberté provisoire, et Hama Amadou sont tous deux poursuivis pour un trafic international de bébés. Hama Amadou a été arrêté le 14 novembre dès sa descente d’avion à Niamey à son retour au Niger après un an d’exil en France. Il est écroué depuis dans une prison à Filingué au nord-est de la capitale, selon son parti.

Opposant au président Issoufou, Hama Amadou a quitté le Niger fin août 2014 après que les députés eurent autorisé son audition par la justice dans l’affaire présumée de trafic international de bébés. Il a toujours dénoncé un « dossier politique » alors que le gouvernement parle d’un « dossier de droit commun ».

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
élection présidentielleNigerSeïni Oumarou

[GARD align="center"] [fbcomments]

Related Articles

Guillaume Soro à la Dignité de Grand Croix dans l’Ordre National du Mérite sénégalais

Le Président de la République du Sénégal, SEM. Macky Sall a élevé ce jeudi 13 Juin 2013 à Dakar, le

Zimbabwe: Mugabe fatigué mais obligé de rester au pouvoir

Robert Mugabe, 88 ans, est fatigué mais ne veut pas se retirer du pouvoir, de peur que son parti n’implose,

Niger: 18 militaires, un civil, quatre kamikazes tués à Agadez

Dix-huit militaires nigériens et un civil ont été tués jeudi dans l’attentat contre un camp militaire à Agadez, dans le

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*