Nigéria: 174,5 millions de dollars à chercher pour aider 200.000 réfugiés

Nigéria: 174,5 millions de dollars à chercher pour aider 200.000 réfugiés
Image d’archive|UNHCR / B. Bannon

Image d’archive|UNHCR / B. Bannon

Le Haut-Commissariat des Nation Unies pour les réfugiés et des Organisations non gouvernementales ont lancé jeudi à Dakar, un appel pour collecter 174,5 millions de dollars en faveur de 200.000 réfugiés nigérians.

L’appel à fonds vise à fournir de l’aide à près de 200.000 réfugiés nigérians qui ont fui les attaques de Boko Haram qui ont secoué le Nigéria depuis ces derniers mois.

Au total, 174,5 millions de dollars, l’équivalent de près de 161 millions d’euros est nécessaire pour couvrir les besoins de ces réfugiés. L’estimation est faite par onze agences de l’ONU, dont le Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR), le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) et le Programme alimentaire mondial (PAM), ainsi que 12 ONG, dont Oxfam et Save The Children.

«Pour des millions de Nigérians du Nord-Est et pour les réfugiés dans les pays voisins, il n’y a pas de quoi se réjouir», a affirmé Robert Piper, coordonnateur humanitaire régional pour le Sahel.

Piper relève un sentiment d’optimisme qui flotte autour du Nigeria depuis les élections présidentielles et législatives, qui se sont globalement déroulées dans le calme le 28 mars.

Depuis le début de l’insurrection de Boko Haram, il y a six ans, au moins 15.000 personnes sont mortes dans des attentats meurtriers. Et au 31 mars, plus de 192.00 Nigérians se sont réfugiés au Cameroun, au Tchad et au Niger, selon un document conjoint de l’ONU et des ONG distribué jeudi.

Par ailleurs, le nombre des déplacés internes est estimé à 1,2 million de personnes.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
nigeriaUNHCR

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Zéphirin Diabré: «On voulait le changement, Dieu nous a donnés plus»

 [GARD align= »center »] Lors d’une rencontre avec les structures de base de son parti à Ougadougou, Zéphirin Diabré, ex-chef de file

Mauritanie : L’ambassade à Paris mise à sac

[GARD align= »center »] La présidence de Nouakchott mise à rude épreuve, suite au saccage imprévisible, le 5 juillet 2016, de sa

Burkina: militaires et civils approuvent les institutions de transition

 [GARD align= »center »] Armée et civils ont approuvé jeudi soir à l’unanimité une charte fixant les institutions de transition du Burkina

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*