Nigeria: 18 morts dans une explosion près d’Abuja

hijab-black-640x330

Image d’archives pour illustration.

Deux femmes kamikazes ont fait 18 morts dans des explosions qui ont lieu à Nyanya et Kyje, deux villes du territoire de la capitale fédérale du Nigeria la nuit dernière pendant qu’un troisième kamikaze, un homme, s’est fait exploser dans un marché de l’état de Zamfara causant la mort de 12 personnes.

D’après des témoins oculaires, la première kamikaze, une adolescente de 15 ans, est descendue d’une moto en face du poste de police de la ville de Kuje Vendredi soir à 21h25. Elle s’est dirigé vers l’arrêt de bus, mais quelques secondes après que la moto qui l’ait déposée disparaisse, la bombe a explosé.

Quinze minutes plus tard, un kamikaze, qui était aussi à moto est arrivé à l’entrée du marché de l’état de Zamfara, muni d’un sac en cuir. Il s’est approché d’un vendeur de viande et a demandé s’il pouvait l’aider en échange d’un peu d’argent.

Quand le vendeur a dit au kamikaze qu’il n’en avait pas les moyens, l’homme a laissé son sac et a demandé au vendeur s’il pouvait le surveiller pendant qu’il allait demander de l’aide à quelqu’un d’autre. Quelques minutes après que le kamikaze ait quitté le marché , la bombe a explosé, tuant et détruisant tout ce qui se trouvait au alentour.

Selon un des témoins, Abraham Gabriel, une des premières personnes arrivées sur les lieux , les victimes était le vendeur, une femme enceinte et un enfant.
Il a ajouté qu’il pensait que la première bombe qui avait explosée provenait du transformateur électrique proche du poste de police de Kuje.

C’est pendant que la Police essayait de vérifier ce qu’il se passait que la bombe placée dans le marché a explosé quinze minutes plus tard avec un bruit assourdissant.

Il a aussi révélé qu’avant que la Police, l’armée et la NEMA (The National Emergency Management Agency), les pompiers, la NSCDC (Nigeria Security and Civil Defence Corps) n’interviennent, il a avec l’aide d’autres personnes arrêté un bon samaritain qui a utilisé sa voiture pour évacuer les blessés à l’hôpital de Kuje, quatre fois, ajoutant qu’il a vu deux personnes mourir avant qu’elles n’aient pu être secourues.

A Nyanya, une kamikaze a tenté d’escalader la clôture du poste de police de la ville quand la bombe attachée à son corps à exploser, la tuant ainsi qu’une autre personne et en blessant 21 autres.

Edith Mabanda
© OEIL D’AFRIQUE

Edith Mabanda

Edith Mabanda

Polyglotte, l'amour des langues étrangères m'a conduit jusqu'ici... je traduis et rédige pour Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
kamikazesnigeria

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Épidémie de méningite au Nigeria: 328 morts

[GARD align= »center »] Un total de 328 personnes sont décédées depuis cinq mois d’une épidémie de méningite qui frappe 16 Etats

Nigeria : le naira chute face au dollar et crée un forte Inflation

[GARD align= »center »] La Banque centrale nigériane maintenait jusque-là artificiellement le taux de change à un niveau de 197 nairas pour

Nigeria: Le gouvernement offre 300.000 dollars pour toute information concernant les jeunes filles enlevées

[GARD align= »center »] La police nigériane a offert mercredi 50 millions de nairas (215.000 euros) pour des informations permettant de retrouver

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*