Nigeria : Elles devraient vendre leurs bébés contre 300.000 F CFA mais la Police est intervenue

by Alain Serge | 4 décembre 2013 20 08 14 121412

 [wp_ad_camp_3]

Photo d'archive utilisée juste a titre d'illustration[1]

Photo d’archive utilisée juste a titre d’illustration

L’histoire des usines à bébés au Nigéria n’en finit toujours pas. Ce mercredi, la police nigériane a libéré 16 jeunes femmes enceintes dans une usine à bébés à Owerri dans l’Etat d’Imo au sud-est du Nigéria.. Dans cette usine en question, il avait été proposé à ces jeunes filles enceintes, une somme d’un peu plus de 300.000 F CFA pour vendre leurs bébés. Selon la Police locale qui a libéré ces 16 jeunes filles dont les âges sont compris entre 14 et 19 ans, elles sont à différents stades grossesse.

Leur libération a été possible grâce à un raid effectué sur dénonciation, dans une résidence à Owerri. Le propriétaire de la maison, arrêté sur les lieux avait fait passer son domicile pour le siège d’une ONG qui venait en aide aux femmes et aux enfants en difficulté selon la porte-parole de la police l’État d’Imo, Joy Elomoko.

Les 16 jeunes femmes enceintes ont indiqué que les responsables de l’usine à bébés leur ont proposé la somme de 100.000 nairas soit 305,230 FCFA chacune pour vendre leurs bébés après l’accouchement, selon la police, un bébé aurait disparu de la maison.

 [wp_ad_camp_2] 

Durant cette année 2013, pas moins de 4 usines à bébés ont été déjà démantelées par la Police dans la partie du sud du Nigeria où elles sont fréquentes. En novembre, six adolescentes enceintes ont été libérées lors d’un raid dans une clinique illégale dans la ville pétrolière de Port Harcourt. Bien avant ça, deux autres prises avaient eu lieu au mois de mai et juin.

Oeildafrique.com

Endnotes:
  1. [Image]: http://oeildafrique.com/wp-content/uploads/2013/12/Un-Bebe.jpg

Source URL: http://archives.oeildafrique.com/nigeria-elles-devraient-vendre-leurs-bebes-contre-300-000-f-cfa-mais-la-police-est-intervenue/