Nigeria : Surveillance aérienne à la frontière nord-est contre Boko Haram

Nigeria : Surveillance aérienne à la frontière nord-est contre Boko Haram

[GARD align= »center »]

Capture d'écran d'une vidéo postée sur YouTube

Capture d’écran d’une vidéo postée sur YouTube

Le ministre nigérian de l’Intérieur a annoncé jeudi la mise en place d’un plan de surveillance aérienne aux frontières nord-est du pays. Le ministre Abba Moro a expliqué que cette initiative du gouvernement nigérian a pour but de lutter contre l’insécurité qui règne dans cette partie du Nigeria. Insécurité provoquée et entretenue par la Secte islamiste Boko Haram.

Cette mesure de surveillance aérienne sera effectuée par les forces de sécurité. Abba Moro a clairement indiqué qu’elle concerne la frontière nord-est mais particulièrement les Etats de Borno, de Yobe et d’Adamaoua Etats. Pour lui, le gouvernement nigérian a établi que l’insécurité et les attaques du groupe islamiste Boko Haram sont fréquentes dans ces milieux.

En dehors du maintien de la sécurité dans ces trois Etats précités, il va s’agir selon le ministre de l’Intérieur d’assurer la sécurité des nigérians qui voyagent par voie aérienne dans ces modalités. Cette garantie a été donnée aux responsables de la compagnie aérienne DANA Arline.

M. Abba Moro a en outre avancé la thèse selon laquelle, l’insécurité dans le nord-est du Nigeria est causée par des étrangers qui entrent illégalement au Nigeria en provenance des pays voisins.

« Nous essayons de renforcer les contrôles à nos frontières par des patrouilles frontalières avec des véhicules, la construction des postes de surveillance, le déploiement d’équipements de haute technologie et, bien sûr, la patrouille aérienne … », a déclaré Abba Moro.

[GARD align= »center »]

Cela va sans dire que le Nigéria met en place les moyens les plus sophistiqués pour arriver à bout des attaques des islamistes.

© Oeildafrique.com

 

 


Tags assigned to this article:
Boko Haramnigeria

Related Articles

Ebola: la Sierra Leone demande au FMI d’effacer sa dette

La Sierra Leone a adressé une demande d’effacement de sa dette de 950 millions de dollars par le FMI afin

Ebola: «Serrer les coudes», lance Faure Gnassingbé coordonnateur de la CEDEAO

[GARD align= »center »] A la fin du dernier sommet de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté

Burkina: la société civile appelle à « juger tout le régime Compaoré »

[GARD align= »center »] Une dizaine d’organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à « juger tout le régime » du président

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*