Nigéria : Une nouvelle dévaluation du naira ?

Image d'archives.

Image d’archives.

L’agence de notation Standard and Poor’s a annoncé le 15 juillet dernier une nouvelle et inévitable dévaluation de la monnaie nigérian, le naira. D’après Ravi Bhatia,  directeur des notations souveraines chez Standard and Poor’s, cette nouvelle dévaluation est inéluctable. Ravi Bhatia a ajouté que le taux de dévaluation attendu est de 15 % par les investisseurs et selon lui, c’est un taux qui reste «  raisonnable ».

Toutefois, Ravi Bhatia préconise que cette dépréciation du naira se fasse de façon progressive. « Je pense qu’à ce stade, le plan est de dévaluer par étapes et ne pas le faire d’un seul coup comme ce fut le cas au bon vieux temps. » à-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

Après, les dévaluations successives de novembre 2014 et de février 2015, les autorités nigérianes avaient alors imposé des restrictions sur les opérations de change, limité les importations de certains produits pour soutenir la monnaie nationale. Pour Standard and Poor’s, « ces mesures ne font que retarder l’inévitable. »

En effet, la récente annonce de la Banque centrale du Nigéria de ne pas recourir à une nouvelle dévaluation du naira, qui ferait augmenter le taux d’inflation, n’a pas empêcher que la monnaie nigériane ne s’échange à 242 nairas pour un dollar sur le marché parallèle tandis que le taux de change officiel du naira était de 196, 95 nairas/dollar au 15 juillet dernier.

Safi Fele

© OEIL D’AFRIQUE

Safi Fele

Safi Fele

Journaliste basée à Paris.


Tags assigned to this article:
DévaluationmonnaieNairanigeria

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Banques Albert Essien remporte le prix du Banquier africain 2015

Le directeur général du groupe Ecobank, Albert Essien, a remporté le 28 mai dernier le prix du Banquier africain de

Malade, le président du Nigeria sous pression de se mettre en congé du pouvoir

[GARD align= »center »] Des membres de la société civile nigériane se sont unis mardi pour appeler le président Muhammadu Buhari, 74

Nigeria: La plupart des activistes de Boko Haram arrêtés

L’annonce a été faite par le président Goodluck Jonathan lors d’une messe à Abuja, à l’occasion des voeux de Nouvel An. « La

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*