Offensive médiatique de Guillaume Soro en France

Offensive médiatique de Guillaume Soro en France

Le Président de la République lui aurait-il donné sa caution ? L’on pourrait s’interroger à quoi rime tout ce ballet médiatique du Président Guillaume Kigbafori Soro en France, qui en moins d’une semaine est passé sur la plupart des chaines Internationales françaises et africaines ? Est-il normal que le Législatif donne de la voix à l’étranger ? Quel est le but que Soro voulait atteindre en acceptant de donner autant d’interviews ? Autant de questions !

Guillaume Soro en France

Le PAN Guillaume Soro sur Africa-24 « Laissons la justice internationale faire son travail » sur la crise post-électorale.

Eh bien, tous ceux qui oseront s’interroger sur ces différents points n’auront pas eu tort. En effet, le Président de l’Assemblée nationale Guillaume Kigbafori Soro est une personnalité qui prend et assume ses responsabilités. Les raisons de cette offensive médiatique sont simples. Le parti de l’ex président déchu, le FPI a décidé de mettre à mal le pouvoir en place en répandant de fausses informations dans la presse, sur internet et par des canaux dont eux seuls ont le secret en Europe. Car rappelez-vous qu’à défaut de se maintenir au pouvoir par la force, le Front populaire ivoirien s’est donné pour autre mission d’empêcher vaille que vaille Ouattara de gouverner. C’est fidèle à cette feuille de route des refondateurs que le Président Alassane Ouattara serait taxé de dictateur et d’anti-démocrate à l’extérieur, pourchassant à tort tous les pro-Gbagbo pendant que Guillaume Soro, lui, serait perçu comme un criminel de guerre, protégé par la France et la Cour pénale internationale.

Et ils le font tellement bien et minutieusement qu’ils réussissent tant bien que mal à avoir des âmes perdues. Pour le Président de la République et le Président de l’Assemblée Nationale, il n’est pas acceptable, vu les efforts qui sont engagés pour réconcilier les ivoiriens, pour donner un mieux-être à ses compatriotes après une crise post-électorale dont les effets collatéraux sont encore perceptibles, que certains concitoyens rament encore à contre – courant de cet élan de développement.

Emboitant donc le pas à la direction de son parti, déjà en rangs serrés, en marche pour la contre-offensive, Guillaume Soro, à l’occasion de ses congés privés, a décidé en tant que membre du RDR de monter le ton d’un cran. C’est ce qui explique cette offensive médiatique du Pan Guillaume Soro dont le Président de la République, Son Excellence Alassane Dramane Ouattara s’en réjouit énormément.

Sur les plateaux de RFI, France 24, Africa 24, l’ancien secrétaire général de la Fesci, avec des mots bien choisis et un ton incisif, a réussi à faire rentrer dans leurs coquilles certains pontes du FPI dont Alain Toussaint, Me Habiba Touré, avocate de Michel Gbagbo, qui avaient pensé trouver une aubaine pour mettre le Pan Guillaume Soro en difficulté en France.

C’est méconnaitre Guillaume Soro que de penser qu’en tant que Président de l’Assemblée nationale, il est désormais rangé aux calendes grecques. Une caution écrite, une lettre de mission ! Certainement non, mais le Président Alassane Ouattara vu les retombées de cette offensive diplomatique et médiatique, a assurément donné son onction et toute sa bénédiction à son filleul Guillaume Soro pour qu’il réussisse ce grand oral.

Tant qu’il s’agira de restituer ou de redorer l’image de la Côte d’Ivoire à l’extérieur, l’Exécutif fera son travail et le Législatif fera le sien.

Louis Konan

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.



Related Articles

Premier face-à-face entre Obama et Romney, à cinq semaines de l’élection

Barack Obama et Mitt Romney s’affrontent mercredi soir à Denver, dans le Colorado (ouest), lors d’un premier débat télévisé, une

Côte d’Ivoire: Les restes d’Ahmadou Kourouma rapatriés à Abidjan pour un hommage mérité

[GARD align= »center »] Le ministre ivoirien de la Culture et de la Francophonie, Fausséni Dembélé a annoncé jeudi le rapatriement du

Mauritanie : L’ambassade à Paris mise à sac

[GARD align= »center »] La présidence de Nouakchott mise à rude épreuve, suite au saccage imprévisible, le 5 juillet 2016, de sa

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*