O’RIGINAL EPISODE 2: L’ENFANT DU PAYS avec Serge IBAKA et Espoir « PETIT LEADER »

O'RIGINAL EPISODE 2: L'ENFANT DU PAYS avec Serge IBAKA et Espoir "PETIT LEADER"

O’RIGINAL EPISODE 2: L’ENFANT DU PAYS avec Serge IBAKA et Espoir « PETIT LEADER »

Destins croisés de deux « mwana mboka » (enfants du pays) comme on les appelle.

L’ un est basketteur superstar dans la ligue NBA, l’autre est un « schégué », un enfant des rues de Kinshasa. Leurs points communs? Un talent hors norme. Serge Ibaka monstre défensif, ne cesse d’impressionner du haut de ses 26 ans il compte déjà 7 années au plus au niveau et fait figure de taulier dans son équipe d’Oklahoma. Espoir quant à lui est bien loin des États-Unis et ne cesse de mettre au service son talent et sa voix qui enchante quotidiennement les rues de Kinshasa, mais aussi les internautes du monde entier ému par le parcours de ce gamin fragile à la voix d’or.

J’ai été à leur rencontre entre Oklahoma, Miami et Kinshasa pour recueillir cette histoire exceptionnelle.
Un reportage plein d’émotion et de tendresse que j’ai eu le plaisir de réaliser.

De l’Espoir à la Gloire il n’ y a dès fois qu’un pas…..

Elvis Adidiema


Tags assigned to this article:
Enfants de ruesreportageSerge Ibaka

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

[VIDEO] Football: le gris-gris qui protégeait les buts du gardien trouvé par l’attaquant

[GARD align= »center »] Le débat sur la culture vodoun dont se réclame le Président Béninois Patrice Talon voit un match de

VIDEO – COP 21: La journée d’un négociateur congolais (RDC)

[GARD align= »center »] Vivez la journée de Tosi Mpanu Mpanu, le principal négociateur de la République démocratique du Congo pendant une

Interview exclusive de Lambert Mende à Paris pour la visite officielle de Joseph Kabila

[GARD align= »center »] A l’occasion de la visite officielle du président congolais, Joseph Kabila, invité par son homologue français, François Hollande,

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*