Oscar Pistorius a été libéré sous caution

Oscar Pistorius a été libéré sous caution

Le juge sud-africain Desmond Nair a décidé vendredi de libérer sous caution Oscar Pistorius, accusé du meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp à Pretoria dans la nuit du 13 au 14 février, dans l’attente du procès.

 

« Je suis arrivé à la conclusion que l’accusé a présenté un dossier qui permet sa libération sous caution », a déclaré le juge du tribunal d’instance de Pretoria, après avoir confronté pendant près de deux heures les arguments de la défense et de l’accusation.

 

Le juge a relevé qu’Oscar Pistorius ne risquait pas de fuir à l’étranger, compte tenu de sa notoriété, et compte tenu du fait qu’il ne pourrait qu’y mener une vie de fugitif.

 

Desmond Nair est longuement revenu également sur les tendances violentes de Pistorius, dont il a beaucoup été question lors des quatre jours d’audience. « L’accusé a montré des tendances agressives », a-t-il admis, avant de regretter que l’accusation n’ait pas apporté « de preuves suffisantes pour établir des faits ».

 

Pendant son très long monologue, le magistrat a semblé tour à tour retenir les arguments des deux parties: « La défense n’a pas réussi à démontrer devant cette cour qu’il y avait des faiblesses dans le dossier du parquet », a-t-il dit notamment, avant d’ajouter: « Pareillement, le parquet (…) n’a pas non plus démontré que le dossier contre l’accusé était assez fort et incontestable pour (que Pistorius ait des raisons) de fuir ou d’échapper à son procès ».

 

AFP  | Photo REUTERS

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
Oscar Pistorius

Related Articles

L’Union africaine réintègre le Mali, sept mois après le coup d’Etat

L’Union africaine a décidé mercredi de réintégrer le Mali en son sein, après avoir suspendu ce pays en raison d’un

Justice internationale: ces Africains poursuivis par la CPI

[GARD align= »center »] Sur les dix enquêtes instruites en ce moment par la Cour pénale internationale, neuf concernent des pays africains.

Burkina Faso : Après la démonstration de force de l’opposition, le pouvoir appelle au dialogue

[GARD align= »center »] Samedi, l’opposition burkinabè a s’est offert un bain de foule à Ouagadougou. Les opposants au régime de Blaise

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*