Ouganda :16 morts de l’épidémie d’Ebola

Ouganda :16 morts de l’épidémie d’Ebola
16 morts de l'épidémie d'Ebola

Du personnel de l’hôpital de St Mary, à Lacor, en Ouganda, transporte une victime du virus Ebola, le 2 novembre 2000, alors qu’une épidémie a frappé la région

Le nombre de morts résultant de l’épidémie mortelle d’Ebola en Ouganda a augmenté à 16 après la mort de deux personnes de plus, a annoncé mercredi le mnistère de la Santé dans un communiqué.

Selon la communiqué, la première victime était une femme qui avait auparavant testées positifs pour Ebola tandis que l’autre était une nouvelle admission dans l’installation d’isolement de l’Hôpital Kagadi.

Cela porte le nombre total de morts à 16 depuis le début de l’épidémie qui a commencé dans le village de Nyanswiga dans le district ougandais de Midwest Kibaale en juillet.

Selon le communiqué, il existe actuellement deux cas confirmés d’Ebola et 16 non confirmés admis à l’établissement isolement de l’hôpital.

L’équipe de surveillance du ministère de la Santé dans le district de Kibaale suit activement et étroitement jusqu’à 176 personnes soupçonnées d’avoir pris contact avec des malades et personnes mortes. Ces contacts n’ont pas montré de signes de la maladie, mais continueront d’être surveillés, dit le communiqué.

Le ministère de la Santé a exhorté le public à éviter les mouvements inutiles et les rassemblements en particulier à Kibaale et dans les districts voisins.

La dernière épidémie en Ouganda remonte en 2011 et à la fin de 2007 dans le district occidental de Bundibugyo et a fait au total 37 mort sur les 148 personnes infectées.

 

Source

 

 


Tags assigned to this article:
ebolaépidémiemaladieOuganda

Related Articles

« L’actualité africaine en 5 titres » du 04 novembre 2016

[GARD align= »center »] Afrique du Sud: Multiplication des appels à la démission du président Zuma Depuis mercredi 2 novembre, les appels

Somalie : Al-Shabab tue 12 soldats ougandais dans une attaque

Douze  soldats ougandais ont été tués mardi dernier dans une attaque de combattants du mouvement somalien Al-Shabab dans le sud

Blaise Compaoré: «J’ai quitté le pouvoir pour ne pas voir couler le sang de mes compatriotes »

[GARD align= »center »] Le président déchu du Burkina Faso, Blaise Compaoré s’est exprimé via son compte Twitter samedi 1er novembre 2014. De

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*