Ouverture de la 9ème édition du Fespam sur fond d’une pensée pieuse à Nelson Mandela

Ouverture de la 9ème édition du Fespam sur fond d’une pensée pieuse à Nelson Mandela

 [GARD align= »center »]

La 9ème édition du Festival Panafricain de Musique(FESPAM) s’est ouverte samedi à Brazzaville, la capitale congolaise, en hommage à l’ancien président sud-africain et icône de la lutte anti- apartheid, Nelson Mandela, hospitalisé depuis plus de trois semaines dans une clinique à Pretoria.

Le président congolais, Denis Sassou N’Guesso a présidé l’ouverture du festival, en présence de la directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova, d’une trentaine d’artistes africains et de la diaspora. Le festival se tient sous le thème ‘ ‘les musiques africaines vecteur d’authenticité et facteur d’émergence ».

Le ministre congolais de la culture, Jean Claude Gakosso, a invité les festivaliers à avoir une pensée pieuse à Nelson Mandela, « héros de la lutte anti apartheid étoile polaire de la longue marche de son peuple vers la liberté ». La directrice de l’Organisation des Nations Unies pour la culture et la science(Unesco), Mme Irina Bokova, a saisi cette occasion pour plaider « la cause de ceux qui pratiquent la musique à vivre de leur musique ».

« La musique c’est aussi un métier et nous devons aider ceux qui pratiquent la musique à vivre de leur musique. C’est pourquoi je suis tellement heureuse d’être ici, l’Unesco va continuer à soutenir les artistes africains(…) », a-t-il dit.

Il s’est aussi félicité de la candidature de la ville de Brazzaville comme « ville de la musique dans le cadre des réserves villes créatives de l’Unesco ».

« L’Afrique donne l’exemple et je suis impressionné par le travail du Fespam parce que vous faites bien plus que valoriser la musique», a-t-il encore dit.

« Le Fespam dont l’objectif premier est de promouvoir et valoriser la musique africaine dans ses trois grandes dimensions : traditionnelle, moderne et religieuse a un budget évalué à près de 3,5 milliards de FCFA, La 9 édition du Fespam a aussi rendu hommage à sept compatriotes congolais morts lors 8ème édition du Fespam en 2011 avait été arrêté un jour après son lancement par le gouvernement, suite à un incident tragique à la cérémonie d’ouverture de cette édition.

Le Fespam qui est une initiative de l’organisation de l’unité Africaine(OUA) devenue l’Union Africaine(UA), afin de promouvoir la musique africaine, d’aider à la création d’un marché de la musique africaine, de créer une émulation entre les musiciens dans un environnement de fête, a connu sa première édition en 1996.Il se tient tous les deux ans à Brazzaville au Congo.

Photo: ouverture de la 9ème édition du FESPAM à Brazzaville le 13/01/2013 le président Sassou & Mme Irina Bokova la directrice Unesco

 Avec APA


Tags assigned to this article:
congoculture

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Côte d’Ivoire: l’écrivain Bernard Dadié, premier lauréat du prix Jaime Torres Bodet décerné par l’Unesco

[GARD align= »center »] L’écrivain ivoirienBernard Dadié, qui a récemment fêté ses 100 ans, a reçu jeudi à Abidjan le premier prix

Côte d’Ivoire : La couronne de la Miss 2014 est pour Jennifer Yéo

[GARD align= »center »] La nouvelle reine de la beauté ivoirienne s’appelle désormais Jennifer Yéo. Jennifer Yéo a été élue Miss Côte

Communiqué: Le Congo débarque enfin à Paris les 27&28 Mai 2017 au Pan Piper !

[GARD align= »center »] C’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous vous présentons Congo Na Paris. Journées des cultures du Bassin du Congo, il

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*