Pape Diouf, ex-président de l’OM : «Je n’ai absolument rien à me reprocher»

Pape Diouf, ex-président de l’OM : «Je n’ai absolument rien à me reprocher»

 [GARD align= »center »]

Pape Diouf

L’ancien Président de l’Olympique de Marseille, Pape Diouf

Pape Diouf, président de l’OM entre 2005 et 2009 a été placé en garde à vue mardi pendant trente-six heures, comme plusieurs autres dirigeants passés et actuels du club, dans une affaire de transferts présumés frauduleux. Remis en liberté, il a indiqué qu’il n’a rien à se reprocher.

«Je n’ai absolument rien à me reprocher. On n’a rien à me reprocher. Ceux qui m’interrogeaient étaient plus gênés que moi », a déclaré Pape Diouf, jeudi, lors d’une conférence de presse à Marseille. Il ajoute : «On ne m’a sorti aucun document signé que j’ai signé, ou des propos me mettant en cause».

Président de l’Olympique de Marseille entre 2005 et 2009, Pape Diouf a été placé en garde à vue mardi pendant trente-six heures. D’autres dirigeants passés et actuels du club, dans une affaire de transferts présumés frauduleux, ont été également placés en garde à vue. Tous sont ressortis libres mercredi soir, sans faire l’objet de poursuites immédiates.

La Direction centrale de la police judiciaire  soupçonne, à l’occasion de transferts d’importance, des commissions et rétro commissions dans lesquelles des membres du milieu apparaissent. En octobre 2011, une information judiciaire avait été ouverte pour extorsion de fonds, blanchiment et association de malfaiteurs. Le transfert de l’attaquant international André-Pierre Gignac, de Toulouse à Marseille, en 2010 est notamment dans le collimateur des enquêteurs.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
Pape Diouf

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

La reine Elizabeth II faisant le salut nazi à la une du Sun

La famille royale britannique se trouvait dans l’embarras samedi après la diffusion par le tabloïd The Sun d’une vidéo tournée au

Hollande: le souci de la croissance au coeur des réactions européennes

BRUXELLES – Les appels à relancer la croissance en Europe se sont multipliés dimanche sitôt connue l’élection de François Hollande

Interview exclusive de Lambert Mende à Paris pour la visite officielle de Joseph Kabila

[GARD align= »center »] A l’occasion de la visite officielle du président congolais, Joseph Kabila, invité par son homologue français, François Hollande,

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*