Paris : l’ambassade de Congo attaquée, la police française ouvre une enquête

[GARD align= »center »]

L'ambassade du Congo-Brazzaville à Paris a été prise pour cible dans la nuit de lundi et mardi 21 juin 2016|@Edmee_D

L’ambassade du Congo-Brazzaville à Paris a été prise pour cible dans la nuit de lundi et mardi 21 juin 2016|PH @Edmee_D

Des assaillants ont pour cible dans la nuit de lundi à mardi, l’ambassade du Congo-Brazzaville à Paris. Plusieurs cocktails Molotov ont été lancés à l’accueil du bâtiment.

Une source diplomatique congolaise indique que l’attaque a eu lieu le petit matin de mardi aux environs de 1 heure. La source explique que des assaillants ont foncé, avec leur véhicule, dans la grille d’entrée de l’ambassade du Congo-Brazzaville, rue Paul Valéry, dans le 16e arrondissement de Paris. Au moment de l’attaque, aucun agent de sécurité congolais ne se trouvait sur le lieu. Les assaillants ont réussi à pénétrer dans l’ambassade et ont jeté des cocktails Molotov au niveau de l’accueil, déclenchant ainsi un début d’incendie qui n’a pas atteint les bureaux.

Les assaillants vont réussir à s’enfuir juste après et ont, eux-mêmes, mis le feu à leur véhicule pour brouiller les pistes.

Mardi, la police française a indiqué avoir ouvert une enquête suite à une plainte contre X déposée par les autorités congolaises.

Mais pour plusieurs, cette attaque n’est pas anodine quand on sait que depuis plusieurs mois, des partisans d’une opposition radicale contre les régimes en place au Congo-Brazzaville et en RD Congo multiplient des actions contre les ambassades de leur pays d’origine à Bruxelles et à Paris. 

Fin octobre 2015, quatre «combattants», des Congolais anti-Kabila avaient été condamnés par la justice française à 800 euros d’amende pour avoir aspergé l’ambassadeur congolais de ketchup dans son bureau.

Courant la même période, la police française avait placé en garde en vue huit Congolais qui demandaient l’annulation du référendum proposé par le président congolais, Denis Sassou Nguesso. Ils étaient accusés d’avoir fait irruption et provoqué des dégradations à l’ambassade du Congo à Paris.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
ambassade de Congoparis

[fbcomments]

Related Articles

Climat délétère au Congo: Alain Akouala répond à Maurice Braud

[GARD align= »center »] Que se passe t-il entre Paris et Brazzaville? La note publiée le 7 mars 2016 sur le site

RDC : 5.000 viols depuis début 2012 en raison du regain d’instabilité dans l’est

Environ 5.000 femmes ont été violées depuis début 2012 dans la province du Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique

Robert Mugabe a conseillé à ses opposants de « se faire pendre »

 [wp_ad_camp_3] Robert Mugabe a vivement critiqué son rival Morgan Tsvangirai, lors de son premier discours depuis sa réélection. Le président

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*