Parlement ivoirien : Guillaume Soro ouvre la session budgétaire 2013

Parlement ivoirien : Guillaume Soro ouvre la session budgétaire 2013

Guillaume Soro, le President de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire a déclaré ouvert ce mercredi 02 octobre, la deuxième session ordinaire de l’année 2013 ou la session dite budgétaire. Pendant ce dernier trimestre, les députés ivoiriens auront à statuer et adopter la loi de finances suite à la présentation par le gouvernement du budget de l’Etat pour l’année 2014. A cette rentrée, le seul discours du president du parlement ivoirien était attendu.

« Quel est rôle du pouvoir législatif dans l’examen de la Loi de Finances ? Répondre à cette question me donne à l’examiner sous un double aspect : celui des rapports entre le Parlement et le président de la république et son gouvernement d’une part et celui des relations entre la représentation nationale et la population d’autre part », s’est-il prononcé Guillaume Soro dans son discours de rentrée parlementaire. Dans ce rapport de réciprocité entre les différentes institutions de la république notamment entre l’Assemblée nationale et l’exécutif ivoirien, il importe une convergence de vue. En retenant le principe de cette collaboration constitutionnelle, la représentation nationale doit accorder toute l’attention méritée au projet de loi de finances. Toutefois, le parlement reste l’appareil de contrôle de l’exécutif ivoirien, « cela revient à dire qu’à chaque instant, le parlement peut interroger le passé et qu’à tout moment, c’est au gouvernement de répondre présent ! », a-t-il poursuivi Guillaume Soro.
En outre pour le president du parlement ivoirien, les rapports entre les élus et les populations ne doivent plus être dans l’avenir ce qu’ils ont été par le passé. La représentation nationale doit se faire l’écho des préoccupations des populations afin que celles-ci décident d’elles mêmes des actions prioritaires qu’elles entendent voir menées par les autorités au service du bien public.
Aussi, cette rentrée parlementaire à laquelle participaient, les présidents d’institution, les membres du gouvernement et le corps diplomatique accrédité en Côte d’Ivoire, sera l’occasion pour Guillaume Soro de faire le bilan des sessions écoulées. L’un des points marquants sera le vote des projets de lois sur l’apatridie, la nationalité et le foncier. Relativement à ces lois, pour Guillaume Soro, « chacun a le Droit d’avoir des Droits et nous sommes là pour que cette obligation morale soit inscrite dans la Loi ». Le voyage du président du parlement ivoirien à Gagnoa, Ouest de la Côte d’Ivoire et région favorable à l’ex-président Laurent Gbagbo, ne passera pas sous silence. A ce voyage où il a été essentiellement question de réconciliation, Guillaume Soro sera fait Tchiffy, c’est-à-dire chef en pays Bété (groupe ethnique).
Par ailleurs, pour sa bonne connaissance des us et coutumes, ce qu’il convient de nommer la diplomatie coutumière, le president de l’Assemblée nationale répond favorablement à l’invitation des chefs coutumiers des régions de l’Agnéby Tiassa et de la Mé dans le Sud-est du territoire ivoirien. Ces régions constitueront les prochaines étapes d’une visite à l’intérieur du pays. Rappelons à toute fin utile qu’au cours de cette rentrée parlementaire, le président de l’assemblée nationale a bénéficié du soutien et de la présence de deux délégations parlementaires étrangères. Celles de l’Association Parlementaire Canada-Afrique, du Parlement Canadien et du parlement Thaïlandais. A ce propos, Guillaume Soro effectuera une visite officielle pour bientôt en Thaïlande, au Vietnam et en Chine.

L’examen de la loi de finances ne saurait être un rituel sans importance, mais un moment essentiel et privilégié qui marie réflexion et décision. Les députés ont donc trois mois pour passer à la loupe les grandes lignes budgétaires qui tracent le fonctionnement et développement de l’Etat.

Jonas Saraka

Jonas Saraka

KOUAKOU Kouamé Jonas alias Jonas SARAKA. Licence de Journalisme, DEUG II en Sciences économiques.



Related Articles

Hausse de l’électricité: Un camp du parti de Gbagbo annonce une plainte contre « Ouattara et son gouvernement » pour « harcèlement économique»

[GARD align= »center »] Un camp du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), conduit par Aboudramane Sangaré et qui demande « l’annulation » de l’augmentation

Football: Maxwell Cornet et Seko Fofana choisissent les « Elephants » et l’équipe de France

[GARD align= »center »] Sélectionné chez les équipes de jeunes de la sélection française, Maxwell Cornet et Seko Fofana ont fait le

Côte d’Ivoire : plus de 1500 fonctionnaires fictifs demasqués

 [GARD align= »center »] Le problème de fonctionnaires fictifs qui mine plusieurs pays africains n’épargne pas la Côte d’ivoire.  Ainsi, après un

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*