Paul Fokam, Président d’Afriland First Bank : « L’Afrique a besoin d’industries capables de consommer le maximum de mains d’œuvres »

[GARD align= »center »]

Paul Kammogne Fokam, le président du Groupe Afriland First Bank participe depuis jeudi à l’édition 2016 de Rebranding Africa Forum.

Paul Kammogne Fokam, le président du Groupe Afriland First Bank participe depuis jeudi à l’édition 2016 de Rebranding Africa Forum.

Paul Kammogne Fokam, le président du Groupe Afriland First Bank participe depuis jeudi à l’édition 2016 de Rebranding Africa Forum. Le Camerounais sacré récemment meilleur banquier africain estime que l’Afrique a besoin de l’industrialisation pour son décollage.

Paul Kammogne Fokam s’est réjoui d’abord d’être invité au Rebranding Africa Forum, placé cette année sous le thème de l’industrialisation. Président du Groupe Afriland First Bank, M. Fokam invite les pays africains à adopter une politique d’industrialisation en fonction des besoins de leurs populations.

«L’Afrique doit réussir sa deuxième industrialisation. Si la première a été un échec, c’est un échec parce qu’on a mis l’accent sur ce qui a été appelé l’industrie industrialisante. Ce qui a été un leurre alors qu’il faut partir de l’industrie en fonction des besoins de la population», a confié M. Fokam lors d’un entretien avec Œil d’Afrique à Bruxelles en marge du Rebranding Africa Forum.

Le président du Groupe Afriland First Bank appelle l’Afrique à reprendre l’industrialisation dans les conditions optimales pour mettre en place une industrie légère qui permet de consommer le maximum de mains d’œuvre.

Par ailleurs, Paul Kammogne Fokam pense que l’Afrique manque aujourd’hui de l’intelligence économique dans son processus de développement.

«Ce qu’il faut pour que l’Afrique puisse assurer une industrialisation sérieuse, rapide et conséquente », a-t-il.

Avec sa structure, le Camerounais indique qu’il participe au développement de l’Afrique toute entière qui est son pays et son continent. En 2017, le groupe de M. Fokam va organiser le prix de l’innovation  pour inciter les Africains à innover pour le développement du continent. 

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]



[fbcomments]

Related Articles

Fermeture de 34 entreprises de presse en Côte d’Ivoire

Trente quatre entreprises de presse en Côte d’Ivoire ont été fermées lundi par le Conseil national de la presse (CNP,

L’Afrique, 2ème marché de consommation d’ici 2017

 [GARD align= »center »] L’Afrique, même s’il est trop tôt pour parler de miracle, sera « d’ici 2017 le deuxième marché où investir

Le Yuan devient la 2ème monnaie officielle angolaise

Le deuxième pays producteur de pétrole en Afrique a adopté, la semaine dernière, la monnaie chinoise comme deuxième devise officielle

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*