Plan Marshall pour la RDC: la nouvelle vision du Dr Tshiani pour le développement

Noel Tshiani

Noel Tshiani

Avec un PIB par habitant 394 dollars US en 2015,  la République démocratique du Congo figure parmi les pays les plus pauvres au monde. Et le Sud-Africain Thabo Mbeki avait estimé, lors d’un panel, que 85 % des ressources naturelles de la RDC n’entrent pas dans le budget national. Ce qui continue à appauvrir le pays de Joseph Kabila. Fort de ce constat, Dr Noel Tshiani a proposé le Plan Marshall pour la RD-Congo sur 15 ans.

L’idée du banquier est jugé ambitieuse. Dr Noel Tshiani entend mobiliser les RD-Congolais de l’intérieur et de la Diaspora pour la mise en œuvre de son Plan Marshall évalué à 800 milliards de dollars américains sur 15 ans. Selon l’initiateur, ces ressources pourraient être mobilisées à l’intérieur de la RDC, mais aussi des contributions des bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux ainsi que du secteur privé sous forme d’investissements directs étrangers.

L’auteur du Plan Marshall pour la RDC mise sur huit piliers parmi lesquels, la  santé, l’éducation, la paix, la réalisation de grands travaux d’infrastructures, l’industrialisation….

En tant qu’Expert de la Banque mondiale, Dr. Tshian a été chef de mission en charge du secteur financier et privé de la Banque mondiale, et de Représentant Résident de la Banque mondiale en Afrique. Il a eu à travailler pendant une dizaine d’années pour la Citibank NA, Republic National Bank de New York  et JP Morgan Chase, aussi de New York.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
économieNoel TshianiPlan MarshallRDC

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Suisse : l’ex-domaine vaudois de Mobutu cédé à 5,5 millions d’euros

[GARD align= »center »] La propriété de l’ancien président de la RD Congo Mobutu Sese Seko, à Savigny, a été a été

Transport à Kinshasa : l’échec pour Transco s’annonce imminent !

C’est le début de l’échec pour Transports au Congo (Transco), car le décor est bien en place pendant que le

Pour assurer son développement, l’Afrique doit miser sur un « modèle économique propre »

Un consultant ivoirien estime que l’Afrique, à partir de l’exemple de la Chine, doit miser sur un « modèle économique propre »

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*