Plus de trente candidats à la présidentielle au Mali

Plus de trente candidats à la présidentielle au Mali

Trente-six personnes au total se sont portées candidates pour le premier tour de l’élection présidentielle malienne prévue le 28 juillet, a indiqué samedi la Cour constitutionnelle qui doit valider les dossiers. Parmi les papables figurent quatre anciens Premiers ministres et deux femmes.

Il s’agit de l’ancienne ministre Sidibé Aminata Diallo et d’Aïdara Aïssata Cissé, une député de Bourem, localité du nord du Mali, a déclaré à l’AFP un membre de la Cour constitutionnelle.

Selon les éléments recueillis auprès des états-majors politiques, les anciens Premier ministres Cheik Modibo Diarra, Modibo Sidibé, Soumana Sacko et Ibrahim Boubacar Keita, figurent également parmi les candidats. D’autres « poids lourds » de la classe politique malienne sont intéressés par le scrutin.

Parmi eux figurent Soumaïla Cissé, ancien ministre malien et ex-président de la Commission de l’Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA) et Dramane Dembélé, candidat de l’Adéma, le principal parti politique au Mali.

Les candidats intègrent également l’ancien ministre des Affaires étrangères, Tiébilé Dramé. Ce dernier a récemment représenté le Mali aux discussions avec les Touareg à Ouagadougou pour l’organisation de l’élection présidentielle à Kidal, ville du nord-est du Mali occupée par la rébellion touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) où l’armée malienne n’est toujours pas présente.

L’élection du 28 juillet doit être organisée après plusieurs mois d’occupation du nord du Mali par des groupes islamistes armés qui en ont été chassés par la coalition internationale dirigée par la France.

oeildafrique avec ats

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
malipresidentielle

Related Articles

« L’actu africaine en 5 titres » du 27 mai 2016

[GARD align= »center »] Guinée-Bissau: Baciro Dja nommé Premier ministre, colère de militants du pouvoir Deux semaines après la dissolution du gouvernement

Malawi : Peter Mutharika prévient ses ministres contre la corruption

[GARD align= »center »] Au Malawi, il n’est pas question d’être corrompu avec le nouveau président, Peter Mutharika. Lors d’une rencontre d’orientation

Angola : le président dos Santos en visite en RDC pour signer des accords de coopération

Le président angolais José Eduardo dos Santos va rencontrer lundi à Kinshasa son homologue congolais Joseph Kabila pour signer des

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*