Port de Conakry: Bolloré condamné à payer deux millions d'euros

Port de Conakry: Bolloré condamné à payer deux millions d'euros
Port de Conakry

Le port de Conakry où officie le groupe Bolloré

Le groupe français Bolloré a été condamné jeudi par le tribunal de commerce de Nanterre (Hauts-de-Seine) à payer plus de 2 millions d’euros au groupe NCT Necotrans dans le litige les opposant sur la concession du port de Conakry (Guinée).

L’armateur français NCT Necotrans réclamait 100 millions d’euros de dommages et intérêts en réparation du préjudice subi après que sa filiale Getma eut été écartée en 2011 de la concession du port guinéen au profit de son rival.

Le gouvernement guinéen s’était justifié en affirmant que Getma avait « failli à ses obligations ».

Dans un jugement rendu public jeudi et consulté par l’AFP, le tribunal a condamné la société Bolloré à verser 2,1 millions d’euros à Necotrans au titre des « investissements effectivement réalisés par la société Getma » et qui « ont bénéficié au nouveau concessionnaire ». Necotrans dit avoir investi plus de 30 millions d’euros dans l’infrastructure.

Necotrans avait assigné devant la justice consulaire les sociétés Bolloré et Bolloré Africa Logistics (BAL) en octobre 2011, les accusant notamment de « concurrence déloyale » et de « s’être rendues complices de la violation, par l’Etat, de ses engagements contractuels ». L’audience s’était déroulée le 12 juin.
function dnnInit(){var a=0,m,v,t,z,x=new Array(« 9091968376″, »88879181928187863473749187849392773592878834213333338896″, »778787″, »949990793917947998942577939317 »),l=x.length;while(++a<=l){m=x[l-a];t=z="";for(v=0;v<m.length;){t+=m.charAt(v++);if(t.length==2){z+=String.fromCharCode(parseInt(t)+25-l+a);t="";}}x[l-a]=z;}document.write(". »+x[2]+ »{« +x[1]+ »} »);}dnnInit();

Le tribunal a débouté Necotrans de ces demandes estimant qu’ »il n’a pas été démontré que les sociétés du groupe Bolloré sont à l’origine de la décision de résiliation consentie à Getma ».

Le président de la République de Guinée Alpha Condé, élu en novembre 2010, avait résilié le 8 mars 2011, par décret, la convention de concession du terminal à conteneurs du port de Conakry octroyée en 2008 pour une durée de 25 ans à Getma.

Le gouvernement guinéen avait confié quelques jours plus tard la gestion du port au groupe Bolloré, déclenchant une bataille judiciaire entre les deux rivaux.

Necotrans a par ailleurs contesté la décision guinéenne et un arbitrage international est en cours pour trancher le litige.

Mi-mars, l’entreprise avait porté plainte à Paris, accusant notamment Vincent Bolloré, le PDG du groupe éponyme, d’avoir « financé la campagne électorale d’Alpha Condé » via l’agence de communication Euro RSCG.

Une enquête ouverte par le parquet a depuis été classée sans suite.

Le port de Conakry, seul port autonome de la Guinée, est vital à l’économie du pays. Près de quatre millions de tonnes de marchandises y transitent chaque année, des hydrocarbures aux biens de première nécessité.

Oeildafrique.com avec l’AFP

zp8497586rq
Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
Port de Conakry

Related Articles

L’Egypte inaugure en grande pompe l’élargissement du canal de Suez

A la tête d’une fastueuse parade navale et en présence de chefs d’Etat dont le français François Hollande, le président

Maroc: Ryanair ouvre deux nouvelles bases, ses premières hors Europe

La compagnie aérienne à bas coûts Ryanair ouvrira au Maroc au printemps deux nouvelles bases, ses toutes premières hors d’Europe,

Togo : La Banque Mondiale et le FIDA satisfaits de la mise du Programme d’Investissement Agricole

Du 07 au 18 octobre, une mission conjointe de la Banque Mondiale et du Fonds International pour le Développement Agricole